Nos tutelles

CNRS ENS EHESS PSL

Sur les réseaux sociaux




Accueil > Publications > Toutes les publications du CMH

Toutes les publications du CMH

2021

Livre
Chapitre de livre
Document
Article de revue

  • Bereni, L. (2021). The women’s cause in a field : rethinking the architecture of collective protest in the era of movement institutionalization. Social Movement Studies, 20(2), 208‑23. Consulté de https://doi.org/10.1080/14742837.2019.1679107
  • Bernard, L. (2021). Au-delà de la nomenclature des PCS. Un milieu professionnel à l’épreuve de la statistique publique. Genèses, (122), 154-172.

  • Berriane, Y. (2021). Archiver par les marges: Récits de vie d'actrices associatives dans la banlieue populaire de Casablanca. Hespéris-Tamuda, 56(1), 77-103. Consulté de http://www.hesperis-tamuda.com/fr/index.php/nouveaux-numeros/volume-lvi-fascicule-2-2021/973-5

  • Berriane, Y., & Dennerlein, B. (2021). Archive et Genre dans les sociétés nord-africaines. Hespéris-Tamuda, 56(1). Consulté de http://www.hesperis-tamuda.com/fr/index.php/archives-2/hesperis-tamuda-vol-56-2021/fascicule-1-2021

  • Direnberger, L., & Kian, A. (2021). État-nation et fabrique du genre. Mondes Sociaux, Magazine Des Sciences Humaines Et Sociales. Consulté de https://sms.hypotheses.org/26947
  • Fontaine, L. (2021). Reconsidering the Moral Economy in France at the End of the Eighteenth Century. New History (《新史学》).

  • Forsé, M., & Lizotte, M. (2021). Consensus et dissension des Français à l’égard de la justice distributive. Sociologie, 12(1), 21-39. Consulté de https://www.cairn.info/revue-sociologie-2021-1-page-21.htm
    Résumé : La littérature sur la justice distributive a établi que les individus jugent que des biens sont distribués de manière juste ou injuste principalement à partir de trois critères : la garantie des besoins de base pour tous, la reconnaissance des mérites de chacun et la réduction des inégalités (notamment de revenus). Une étude de Forsé et Parodi (2006) a montré que ces trois critères de justice, loin d’être incompatibles, pouvaient être complémentaires et combinés grâce à une hiérarchisation, permettant de mesurer un consensus. Or, tout consensus empirique ne peut exister sans une ou des dissensions. Il importe alors d’établir s’il est possible de brosser un portrait de cette dissension à l’égard de la justice distributive à partir des différentes hiérarchisations possibles des critères de justice. Parmi toutes les manières d’objectiver cette dissension, nous l’approchons ici par ce que nous appelons des « profils de justice » qui correspondent aux différentes façons d’articuler entre eux les critères de justice. En analysant l’Enquête Européenne sur les Valeurs (pour la partie réalisée en France en 1999), les résultats appuient fortement l’utilité de ces profils de justice comme concept analytique pouvant faire état non seulement du consensus mais aussi de la dissension. De plus, une analyse en composantes principales permet de montrer que le raisonnement moral, dont témoignent les différents profils de justice, structure les croyances idéologiques et politiques de manière fortement cohérente.

  • Forsé, M., & Parodi, M. (2021). Sentiments de bien-être et de justice sociale. The Tocqueville Review / La Revue Tocqueville, 42(1), 75-108. Consulté de https://muse.jhu.edu/journal/445
    Résumé : It is now commonly accepted that the study of well-being must incorporate a measure of life satisfaction. This satisfaction is studied here using a question asked in two surveys conducted in France in 2009 and 2013 on the perception of inequality and feelings of justice. Subjective well-being then appears to be influenced by income, professional life-course, social mobility and relative deprivation or, more broadly, by comparisons with others, as well as by social and emotional relationships. There is also a strong correlation with feelings about justice in society as a whole. This association could not be anticipated, since in one case it is a matter of judgment about one’s own personal life and, in the other, about society as a whole. However, it may be explained by theories of justice and in particular that of Rawls. It is in any case an explanatory dimension which cannot be reduced to others, even to the mere perception of inequality. For a better understanding of subjective well-being, it would therefore be advisable to take into account this relationship with feelings of social justice beyond all indicators conventionally used.

  • Siméant-Germanos, J. (2021). Conceptualizing contexts or contextualizing concepts ? On some issues of the modeling of relational spaces in the study of collective action. Social Movement Studies, 20(2), 139-154. Consulté de https://doi.org/10.1080/14742837.2019.1629899

2020

Livre
Chapitre de livre

0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 2600

--- Exporter la sélection au format