Nos tutelles

CNRS ENS EHESS PSL

Sur les réseaux sociaux




Accueil > Membres

Berriane Yasmine

Chargée de recherche, CNRS
Discipline : Science politique
Rattachée à titre principal à l’axe "GCR"
English Webpage : https://cnrs.academia.edu/YasmineBerriane

Adresse professionnelle :
ENS - Campus Jourdan
Bâtiment Oïkos - bureau R4-38
48 boulevard Jourdan
75014 Paris
+33 (0)1 80 52 14 44
yasmine.berriane@ens.psl.eu

Je suis politologue, chargée de recherche au CNRS. Avant de rejoindre le Centre Maurice Halbwachs en 2018, j’ai été chargée de recherche au Zentrum Moderner Orient (2011-2013) et enseignante à l’Université Libre de Berlin (2011-2012), puis maître-assistante à l’Université de Zurich (2013-2017). Je suis chercheuse associée au Centre marocain de sciences sociales (CM2S) de l’Université Hassan II de Casablanca et membre actif de plusieurs collectifs de recherche, dont le Centre de recherche et d’études sur les sociétés contemporaines (CRESC), le Consortium scientifique PRO GED (Swissuniversities) et le réseau GREGaM. 
J’ai étudié à la Friedrich Alexander Universität d’Erlangen en Allemagne et à la School of Oriental and African Studies (SOAS) de Londres et mené des stages scientifiques au Maroc, au Liban et au Soudan. En 2011, j’ai soutenu ma thèse de sociologie politique à Sciences Po Paris, sous la direction de Mariette Sineau et Mohamed Tozy.
Mes recherches s’inscrivent à l’intersection de la science politique et de la sociologie des sociétés du Maghreb. L’ethnographie est une méthode centrale de mes recherches, mais je travaille également avec des archives et de l’histoire orale. Mes premiers travaux interrogeaient les transformations sociopolitiques qui découlent, au Maroc, des politiques de promotion de la participation des femmes au développement et des mesures encourageant le déploiement de la sphère associative. J’ai ensuite étudié la fabrique de la sphère participative dans des contextes autoritaires en prenant comme cas d’étude les maisons de jeunes, des « espaces interstitiels » de la participation et de la délégation de l’action publique.
Au cours des dernières années, mes intérêts scientifiques ont porté sur les transformations déclenchées, au Maghreb, par la privatisation et la commercialisation intensifiées des terres. Je m’intéresse tout particulièrement aux changements qui affectent les normes légales, les rapports de pouvoir et les formes d’expression politique. Si mes recherches de terrain ont jusqu’à présent été menées au Maroc, elles s’inscrivent dans une perspective résolument comparatiste, grâce à un dialogue avec des travaux portant sur d’autres aires régionales et d’autres périodes historiques. Plus généralement, j’ai participé à des réflexions collectives d’ordre plus méthodologique : l’une portant sur les enjeux méthodologiques de l’étude du changement en sciences sociales et l’autre sur la construction genrée des archives. Chacune de ces deux réflexions collectives a donné lieu à une publication en 2021.

COLLECTIFS DE RECHERCHE
(Depuis 2020) Projet collectif (avec L.Bouasria, M.Yafout et S. Benbelli) sur la participation des femmes au sein des partis politiques marocains.
(2018-2020) Membre du Comité de pilotage du programme de recherche Beyond Arab Exceptionalism : Transnational Social Movements in the Arab Region, Asfari Institute, Université Américaine de Beyrouth. Responsable de l’équipe Maroc.
(2014 – 2017) Membre associé du programme de recherche Espaces de la participation : Topographies du changement politique et social au Maroc, en Egypte et en Palestine, Fondation Volkswagen, ZMO, Berlin. Responsable du montage du projet en 2013.
(2014 – 2016) Co-direction (avec Leila Bouasria et Merieme Yafout) de l’étude sur La participation des femmes dans les partis politiques au Maroc, UNESCO.
(2011 – 2015) Membre du programme de recherche Acteurs économiques et mouvements sociaux, sous la dir. de Béatrice Hibou et Irene Bono, CRESC, Rabat.
(2011 – 2013) Membre du projet ANR Anthropologie du droit dans les mondes musulmans africains et asiatiques (ANDROMAQUE), sous la dir. de Baudouin Dupret et Hassan Rachik, Centre Jacques Berque/CM2S.
(2009 – 2011) Membre du Groupe d’analyse et de recherche sur les élections, CM2S, Univ. Hassan II Aïn Chock, Casablanca.
(2007 – 2008) Membre du projet collectif Terrains de campagne : les élections législatives de 2007 au Maroc, sous la dir. de Lamia Zaki, IRMC, Tunis.
(2006 – 2009) Atelier d’anthropologie urbaine – CM2S (Université Hassan II, Casablanca) et Centre Jacques Berque. Projet collectif : Portraits de ville : Casablanca.

PUBLICATIONS
Ouvrages
Methodological Approaches to Societies in Transformation : How to Make Sense of Change (co-dirigé avec A. Derks, A. Kreil, D. Lüddeckens), Palgrave Macmillan, 2021. URL
Allying beyond Social Divides : Coalitions and Contentious Politics (co-dirigé avec M. Duboc), London : Routledge Studies of Mediterranean Politics, 2020. URL
Femmes, associations et politique à Casablanca, Coll. : Description du Maghreb, Rabat : Centre Jacques Berque, 2013. URL
Direction de dossiers de revue
Genre et Archive : Perspectives du Maroc (co-dirigé avec Bettina Dennerlein), Hesperis-Tamuda, Vol.56, mai 2021. URL
Allying beyond Social Divides : Coalitions and Contentious Politics in North Africa and the Middle East (co-dirigé avec Marie Duboc), Mediterranean Politics, Vol. 24, 2019. URL
Articles dans des revues à comité de lecture
« ‘La part des femmes’. La judiciarisation de l’accès des femmes aux terres collectives au Maroc », Cahiers d’Etudes africaines, Vol. 242, 2021, p.417-438.
« Archiver par les marges : Récits de vie d’actrices associatives dans la banlieue populaire de Casablanca », Hespéris-Tamuda, Vol.56 (1), 2021, pp.77-103. URL
« Introduction : The Making of ‘Archive and Gender in North-African Societies » (co-écrit avec B. Dennerlein), Hespéris-Tamuda, Vol.56 (1), 2021, pp.11-16. URL
« Allying beyond Social Divides : An Introduction to contentious politics and coalitions in North Africa and the Middle East » (co-écrit avec Marie Duboc), Mediterranean Politics, Vol.24, 2019, p. 399-419. URL
« Développement et contremouvements : Réflexions autour des conflits nés de la marchandisation des terres collectives au Maroc », International Development Policy, 8.0, [Edition en ligne].
« La fabrique de la coutume au Maroc : le droit des femmes aux terres collectives » (avec Karen Rignal), Cahiers du Genre, 62, 2017, p.97-118. URL
« Bridging social divides : leadership and the making of an alliance for women’s landuse rights in Morocco”, Review of African Political Economy, 43:149, 2016, p.350-364. URL
« Inclure les ‘n’ayants pas droit’  : Terres collectives et inégalités de genre au Maroc », L’Année du Maghreb, 13, 2015, p. 61–78. URL
« The micropolitics of reform : Gender quota, grassroots associations and the renewal of local elites in Morocco », Journal of North African Studies, 20 : 3, 2015, p.432-449. URL
« Le Maroc au temps des femmes ? La féminisation des associations locales en question », L’Année du Maghreb VII, 2011, p. 332-342. URL
« The Complexities of Inclusive Participatory Governance : the case of Moroccan associational life in the context of the INDH », Journal of Economic and Social Research, 12:1, 2010, p.89-111. URL
« The Cool King und die Presse - Wandel des Bildes der Monarchie seit Amtsantritt von Mohammed VI“, INAMO, Nr.44, Hivers 2005, p.4-8. URL

Chapitres dans des ouvrages à comité de lecture
« The Renewal of Local Elites in Times of ‘Participation’ in Morocco », in W. Adebanwi & R. Orock (eds.), Elites and the Politics of Accountability in Africa, University of Michigan Press, mai 2021, pp.60-84
« Interstitial Spaces and Controlled Participation : The Youth Center of Hay Mohammadi during the Years of Lead in Morocco, in R. Abou Bakr et al. (eds.), Spaces of Participation : Dynamics of social and political change in the Arab Region, American University of Cairo Press, 2021, pp.83-101
« Making Sense of Change : Methodological Approaches to Societies in Transformation – An Introduction » (co-écrit avec A. Derks, A. Kreil, D. Lüddeckens), in Y. Berriane, A. Derks, A. Kreil, D. Lüddeckens (eds.), Methodological Approaches to Societies in Transformation : How to Make Sense of Change, Palgrave Macmillan, à paraître prochainement (avril 2021).
« Reforming gendered property rights : The case of collective land in Morocco », in D. Gray and N. Sonneveld (dir.), Gender, Law and Social Change in North Africa, Cambridge University Press, 2018, p.69-90.
« Development and Countermovements. Reflections on the Conflicts Arising from the Commodification of Collective Land in Morocco », in B. Hibou und I. Bono (eds.), Development as a battlefield, Series : International Development Policy, Issue 8, Boston/Leiden : Brill Nijhoff, 2017, pp. 247-267.
« Construire l’espace du social. Les multiples figures de l’intermédiation dans les maisons de jeunes à Casablanca », in I. Bono und B. Hibou (dir.), Le gouvernement du social au Maroc, Paris : Karthala (Collection « Recherches internationales »), 2016, p.45-82.
« Political Parties and Participation : Morocco », Encyclopedia of Women & Islamic Cultures, Online Supplement XIII, 2016.
« Les municipales de 2009 : une ethnographie côté femmes », in B. Dupret et al. (dir.), Le Maroc au Présent : d’une époque à l’autre, une société en mutation, Rabat/Casablanca : Fondation Al Saoud/Centre Jacques Berque, Collection Dialogue des deux rives, 2015, p.315-325.
« L’accès des femmes aux associations locales au Maroc », in M.P. Anglade et al. (dir.), Expériences du genre. Intimité, marginalités, travail et migration, Paris/Casablanca : Karthala/Le Fennec, 2014, p. 243-262.
« Intermédiations stratégiques : l’engagement de militantes associatives locales dans la campagne pour les législatives marocaines de 2007 », in L. Zaki (dir.), Terrains de campagne : Les législatives de septembre 2007 au Maroc, Paris : Karthala/IRMC, 2009, p.161-191.

Rapports et articles dans des revues ou ouvrages sans comité de lecture
 »مقدمة : الحركات الاجتماعية متعدية القوميات ـ الحالة المغربية« ، أوراق عمل معهد أصفري، بيروت، 2020، ص.6ـــ20.
URL
« Der Kampf der arabischen Frauen um ihre Rechte » [La lutte des femmes arabes pour leurs droits] (avec B. Dennerlein), UZH Magazin, 25(2), 2016, p. 44-45.
« Constitutions under Debate » (avec T. Weiss), Asia & Europe Bulletin, 5/2016, p.1011.
« Terres collectives et inégalités : Le combat des soulaliyates » (avec F. Ait Mous), Economia, Mai 2014, p. 28-31.
« an-Nisāʾ wa-l-ḥayāt al-ʿāmma fī l-Maġrib : Naḥwa tanawwuʿ fī l-muqāraba wa-ʿtibār al-buʿd al-maḥallī » [Les femmes et la vie publique au Maroc : Pour une diversification des approches et une prise en compte de l’échelle locale], Awrâq al-Awsat, no. 2, Cahiers du CERES, Tunis, 2009, p.100-122.
« Zwischen Enttäuschung und Hoffnungsschimmer, die unsichtbare Präsenz der Frauen an den saudischen Kommunalwahlen » [Entre déception et lueur d’espoir : la présence invisible des femmes dans les élections communales en Arabie Saoudite], Femina Politica, 14 Jg., Vol.2, 2005, p.110-113.

Comptes rendus d’ouvrage
Compte rendu de : « Gaëlle Gillot, Andrea Martinez (dir.), Femmes, printemps arabes et revendications citoyennes, Marseille : IRD Editions, 2016. », Ethnologie française 174, 2019, pp.392-393.
Compte rendu de : « Moha Ennaji (dir.).- Minorities, Women and the State in North Africa (New Jersey : The Red Sea Press, 2016) », Hespéris-Tamuda, Vol. LII-Fascicule 2, 2017, pp.447-451.
Compte rendu de : « Frances S. Hasso, Zakia Salime (dir.), Freedom without Permission. Bodies and Space in the Arab Revolutions », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2017, mis en ligne le 06 mars 2017.