Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Activités scientifiques > Activités scientifiques antérieures > Soutenances de thèses 2015

Valentine Trépied

« Devenir dépendant. Approche sociologique du grand âge en institution »

Jeudi 9 avril, 14h

Lieu : EHESS, amphithéâtre François-Furet, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Jury
Vincent Caradec, Professeur à l’Université Charles-de-Gaulle, Lille 3, (Rapporteur)
Joëlle Gaymu, Directrice de recherche à l’INED
Serge Paugam, Directeur de recherche à l’EHESS, directeur d’études au CNRS (Directeur de la thèse)
Corinne Rostaing, Maître de conférences HDR à l’Université Lumière, Lyon 2 (Rapporteur)
Florence Weber, Professeur à l’École Normale Supérieure, Paris

Résumé
En France, la dépendance caractérise un état de santé déficitaire mais elle correspond aussi à étiquetage spécifique renvoyant à un statut social inférieur et dévalorisé. Dans les institutions, les personnes âgées sont atteintes de lourdes incapacités ce qui accentue leur discrédit. Comment vit-on l’étiquetage de "dépendant" dans une société qui valorise l’autonomie ? Notre recherche répond à un double objectif celui d’étudier les cadres normatifs organisant les existences des personnes âgées en institution ainsi que les conséquences de cet étiquetage sur le plan identitaire.
L’enquête s’appuie sur plusieurs sources de données : des observations participantes de longue durée dans le service des animations au sein de cinq établissements ; cinquante entretiens réalisés avec les résidents ; des traitements statistiques issus de l’enquête Handicap Santé volet Institutions.
Nos résultats montrent qu’il existe une forte hétérogénéité des établissements selon leur secteur d’appartenance pour mettre en œuvre l’injonction à l’accompagnement au maintien de l’autonomie des personnes âgées. Plus généralement, ces institutions se caractérisent par une pénurie de soignants, un manque de formation et des exigences de rationalité autant de facteurs peu compatibles avec un accompagnement individualisé des résidents. De plus, la dépendance est une étape dans le parcours de vie vécue différemment selon les individus. Trois grands idéaux-types ont été dégagés : « S’accepter » caractérise les personnes qui se comportent comme de véritables entrepreneurs de leur existence et elles maintiennent coûte que coûte des formes d’autonomie ; « Se résigner » définit le comportement de celles qui souffrent d’un profond décalage entre leur identité personnelle et la définition que les autres adoptent à leur égard ; « S’abandonner » renvoie à l’expérience de la dépendance dans toutes les dimensions de leur personnalité et de leur existence.