Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Activités scientifiques > Soutenances de thèses

Soutenance de thèse de Jingyue Xing

Lundi 19 mars 2018, 14h
Lieu
 : École Normale Supérieure (campus Jourdan), 48 Boulevard Jourdan, 75014, Paris, Salle R2-02, 2ème étage

Dynamiques des groupes professionnels et New Public Management : l’introduction des instruments d’action publique dans la tarification des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)

Jury :
Philippe Steiner
, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne, rapporteur
Marcel Jaeger, Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, rapporteur
Maya Bacache-Beauvallet, Professeur à Télécom ParisTech, examinatrice
Marie-Anne Dujarier, Professeur à l’Université Paris Diderot, examinatrice
Frédéric Pierru, Chargé de recherche au CNRS, examinateur
Agnès Gramain, Professeur à l’Université de Lorraine, co-directrice de thèse
Florence Weber, Professeur à l’ENS, directrice de thèse
Résumé :
Quel est l’impact du New Public Management sur la dynamique des groupes professionnels ? De quelle manière le gouvernement par les instruments d’action publique modèle-t-il le quotidien des travailleurs qui y sont confrontés ? Nous proposons de répondre à cette question à partir de l’étude de la conception, de la mise en œuvre et de l’appropriation des indicateurs et outils inspirés du NPM, et appliqués à la tarification des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD). Cette thèse se fonde sur une enquête ethnographique multisite de longue durée, menée par entretien et par observation dans trois régions de France métropolitaine, et complétée par l’étude d’archives publiques et privées. Ses sept chapitres s’attachent à comprendre comment les concepteurs, les metteurs en œuvre intermédiaires et les administrés se saisissent des outils aux échelles nationales, régionales, départementales et organisationnelles. En s’inspirant de la sociologie de l’action publique, de la sociologie des professions et de la sociologie de la quantification, l’analyse montre la diversité des rapports entre les instruments d’action publique et les groupes professionnels. Certains groupes, comme les tarificateurs des conseils départementaux ou une partie des médecins gériatres, ont créé leurs propres outils de quantification grâce aux marges de manœuvre laissées par les cadres nationaux, renforçant ainsi leur pouvoir et gagnant en reconnaissance professionnelle et institutionnelle. D’autres groupes, comme les tarificateurs de l’administration d’Etat, les directeurs et les médecins coordonnateurs des EHPAD, voient les modalités et le contenu de leur travail transformés plus en profondeur, faisant face à un contrôle organisationnel et administratif renforcé. Cette différenciation du rapport aux outils entre les groupes et entre les sous-groupes professionnels dépend à la fois de leur positionnement dans les rapports de pouvoir à différentes échelles, et des caractéristiques socio-démographiques de leurs membres. En conclusion, l’enquête montre plusieurs déclinaisons de l’introduction du NPM dans les pratiques professionnelles. Si certains sous-groupes y trouvent une opportunité d’amplifier leur pouvoir d’action, la nouvelle gestion publique ne bouleverse cependant pas fondamentalement les structures de pouvoir existantes.

Agenda

événement important

  • Lundi 19 mars 14:00-18:00 -

    Soutenance de thèse de Jingyue Xing

    Lieu : École Normale Supérieure - (campus Jourdan),
    48 Boulevard Jourdan, 75014, Paris
    Salle R2-02, 2ème étage


Ajouter un événement iCal