Nos tutelles

CNRS ENS EHESS PSL

Sur les réseaux sociaux




Accueil > Actualités

Soutenance de thèse d’Elsa Favier

Enarques et femmes. Le genre dans la haute fonction publique

Lundi 30 novembre 2020, 9h
Lieu
 : Visioconférence
Jury
Mme Laure Bereni
(Directrice de thèse), CNRS
Mme Catherine Achin, Université Paris Dauphine
M. Philippe Bezès, CNRS
M. Sébastien Chauvin, Université de Lausanne
Mme Muriel Darmon, CNRS
M. Sylvain Laurens, EHESS
Résumé
Entre 2001 et 2017, la part des femmes dans la haute fonction publique d’État est passée de 12% à 40%. La féminisation des élites administratives, et plus largement des lieux de pouvoir, constitue un bouleversement social majeur des dernières décennies. Si les mécanismes d’exclusion des femmes sont aujourd’hui bien identifiés, la féminisation a été peu analysée pour elle-même. C’est l’objet de cette thèse, qui s’appuie sur une enquête ethnographique et statistique portant sur les femmes passées par l’ENA. Comment est-il devenu possible que des femmes accèdent à des positions de pouvoir au sein de l’État historiquement monopolisées par des hommes ? Qui sont celles qui peuvent prétendre à ces positions professionnelles en haut de la hiérarchie sociale ? Comment s’approprient-elles des rôles prestigieux, associés au masculin ? Pour répondre à ces questions, cette thèse mobilise deux cadres analytiques principaux : une perspective intersectionnelle qui articule, sans les hiérarchiser, rapports de classe et rapports de genre ; une sociologie de la socialisation, tant familiale, scolaire que professionnelle. Ce faisant, elle éclaire de manière inédite la sociologie des élites administratives, la sociologie des classes supérieures et les dynamiques de genre dans les lieux de pouvoir.