Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres

Siméant-Germanos Johanna

Professeure des universités (ENS, département de sciences sociales)
Discipline : science politique
Rattachée à titre principal à l’axe "SSPD"

Adresse professionnelle :
ENS - Campus Jourdan
Bâtiment Oïkos - bureau R3-33
48 boulevard Jourdan
75014 Paris
+33 (0)1 80 52 15 17
mail : johanna.simeant@ens.fr

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Membre du comité de rédaction de Genèses, médaille d’argent du CNRS (2019), ses principaux thèmes de recherche portent sur les mobilisations, l’engagement, l’action humanitaire, les ONG et l’internationalisation du militantisme, notamment dans le cadre de travaux consacrés aux extraversions militantes en Afrique, et aux pratiques protestataires à Bamako. Elle travaille d’une part à une enquête collective sur l’intervention de la France au Mali, et d’autre part sur un cas de mobilisation militante de la fin des années 70 dans les Bouches-du-Rhône.

Doctorant.e.s

- Doctorant.e.s en codirection :

Dernières publications :

• “Conceptualizing contexts or contextualizing concepts ? On some issues of the modeling of relational spaces in the study of collective action ", Social Movement Studies, 2019.

• (Avec Brigitte Gaïti), dir., La consistance des crises – Autour de Michel Dobry, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Collection Res Publica), 2018.

• « ‘…Stubbornly distinctive, historical bargains between informed people…’ : luttes opiniâtres et bouleversements moraux dans les mondes industriels », in Amin Allal, Myriam Catusse, Montserrat Emperador Badimon (dirs.), Quand l’industrie proteste. Fondements moraux des (in)soumissions ouvrières, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 201-207.

• (avec Julie Pagis), « Introduction - Années 1960-1970, les temps des possibles », Genèses, 2017, n°107, p. 3-9.

• (avec Isaline Bergamaschi), “Reshaping Political Order in Mali 2012 and after - What does a (post-)crisis stand for ?”, Mande Studies, 19, 2017, p. 2-15.

• (co-écrit avec Christophe Traïni), Bodies in Protest. Hunger strikes and Angry music, Amsterdam, Amsterdam University Press (New Protest and Social Movements series), 2016 (traduction révisée de l’ouvrage La grève de la faim.)

Contester au Mali- Formes de la mobilisation et de la critique à Bamako, Paris, Karthala, 2014. Comptes-rendus dans Revue Française de Science Politique (65-2, 2015), Politique Africaine (138, 2015), Politix (112, 2015).

• (avec Romain Lecler, Cécile Rabot, Bertrand Réau, Sébastien Roux, Anne-Catherine-Wagner), Guide de l’enquête globale en sciences sociales, Paris, Presses du CNRS, 2015. Compte-rendu dans Revue Française de Science Politique (66-3/4, 2016), Sociologie du travail (58-3, 2016), Cultures et Conflits (102, 2016), Liens Socio (2015) et La Cliothèque (2015).

• (avec Marie-Emmanuelle Pommerolle et Isabelle Sommier), dir., Observing Protest from a Place – The World Social Forum in Dakar (2011), Amsterdam, Amsterdam University Press (New Protest and Social Movements series), 2015.

• “Three bodies of “moral economy” – the diffusion of a concept”, Journal of Global Ethics, 2015, 11, 2, p. 163-175.

• « "À la lisière du foyer central"  : une sociologie a-ouvriériste des mondes populaires et de l’engagement », Genèses, n° 100-101, 2015, p. 231‑237.

• « "C’est toujours la crise, plus que jamais l’urgence" », Genèses, n° 100-101, 2015, p. 129‑142.

• ”Shadow of the state, Fear of violence, and the Memory of 1991 : Marches and riots in Bamako, Mali (1992-2011)”, in Kadya Tall, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Michel Cahen (eds.), Collective Mobilizations in Africa, London, Brill, 2015, p. 264-281.