Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres > Membres associés

Ricciardi Ferruccio

Chargé de recherche CNRS, membre du LISE-CNAM
Membre de l’équipe PRO du CMH.

Discipline : Histoire/Sociologie

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Membre associé du CMH depuis 2008, il est actuellement chargé de recherche au CNRS au sein du Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (LISE-CNAM). Docteur en histoire de l’EHESS (option sciences des organisations), il a soutenu sa thèse en 2007 sous la direction d’André Grelon et travaillé dans plusieurs centres et instituts de recherche français.

Dans le sillage des travaux menés pour la thèse, il s’intéresse à l’histoire des circulations de savoirs et techniques d’organisation (ouvrage en préparation pour les éditions Classiques Garnier, collection « Histoire des techniques »). Ses autres intérêts portent sur l’histoire et la sociologie des cadres, l’histoire des sciences managériales, l’histoire du travail et des relations professionnelles au 20e siècle (notamment en France et en Italie). Il entame une nouvelle recherche sur la sociohistoire des catégorisations ethniques et de genre dans les savoirs et pratiques de gestion dans une perspective comparée (France/Etats-Unis).

Il est membre des comités de rédaction des revues « Imprese e storia » et « Zapruder. Rivista di storia della conflittualità sociale ».

En outre, il a enseigné à l’Université d’Evry val d’Essonne, à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, à l’Université Paris Dauphine, à l’Institut d’études politiques-Sciences Po de Paris et à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.

Depuis 2008, il co-anime, avec Yves Cohen, le séminaire « Histoire et techniques du management et du gouvernement » à l’EHESS, dans le cadre de la spécialisation « Travail, techniques, société ».

PUBLICATIONS
Ricciardi Ferruccio, 2015, « Il lavoro industriale nella crisi del fordismo : scenari di declino e di trasformazione », in Musso Stefano (dir.) , 2015, Storia del lavoro in Italia. Il Novecento. La ricostruzione, il miracolo economico, la globalizzazione (1945-2000), Castelvecchi, Rome, p. 599-630.

Ricciardi Ferruccio, 2015, « Les techniques managériales à l’heure de la guerre froide : la parabole des "relations humaines" dans l’Italie des années 1950 », in Gonzalez Bernaldo Pilar, Hilaire-Peréz Liliane (dir.) , 2015, Les savoirs-mondes. Mobilités et circulation des savoirs depuis le Moyen Age, Presses universitaires de Rennes, Rennes, p. 287-300.

Ricciardi Ferruccio, 2014, « La cantine au prisme du paternalisme industriel. Alimentation et consentement à l’usine de Dalmine (Lombardie) entre fascisme et république », Le Mouvement social, La Découverte, vol. 2, n°247, p. 105-121.

Ricciardi Ferruccio, 2014, « Productivismo y centralidad de la fábrica en Italia. Dos secuencias históricas excepcionales : 1945-48 y 1969-71 », Historia, trabajo y sociedad, Fundación 1º de Mayo, n°5, Madrid, p. 83-100.

Ricciardi Ferruccio, Severi Ivan , 2014, « Città contese. Spazi urbani e frontiere sociali », Zapruder. Rivista di storia della conflittualità soiale, n°35, p. 2-7.

Ricciardi Ferruccio, 2013, « Equal pay for a similar job, le mythe régulateur du salaire au poste dans l’Europe de la CECA (années 1950-1960) », Travail et Emploi, La Documentation Française, n°133, p. 13-24.

Ricciardi Ferruccio, 2013, « La parabola dell’Intersind nel sistema delle relazioni industriali : dal conflitto alla concertazione », in Silva Francesco (dir.), 2013, Storia dell’IRI. 2. I difficili anni ’70 e il tentativo di rilancio negli anni ’80, Laterza, vol. III, Rome-Bari, p. 424-471.

Ricciardi Ferruccio, Lavista Fabio, 2012, « Le nuove funzioni d’impresa : formazione, comunicazione, ricerca e sviluppo », in Amatori Franco (dir.), 2012, Storia dell’IRI. 2. Il « miracolo » economico e il ruolo dell’IRI 1949-1972, Laterza, vol. II, Rome-Bari, p. 313-372 .

Ricciardi Ferruccio, 2012, « Crise du monde ouvrier et ‘question septentrionale’ : l’usine de Dalmine (Lombardie) dans les années 1980 », Cahiers d’études italiennes. Novecento... e dintorni, Ellug, n°14, Grenoble, p. 99-115.

Ricciardi Ferruccio, 2012, « Des relations plus humaines ? Cadres et patrons chrétiens face au productivisme managérial (Italie, années 1950-1960) », SociologieS. (site web lié)

Ricciardi Ferruccio, 2012, « Gino Giugni tra Iri e Intersind (1951-1968) », Giornale di diritto del lavoro e di relazioni industriali, vol. 134, n°2, p. 581-594.

Ricciardi Ferruccio, 2012, « Il rinnovamento delle relazioni industriali e la nascita dell’Intersind : un esperimento di regolazione sociale (1954-1969) », in Amatori Franco (dir.), 2012, Storia dell’IRI. 2. Il « miracolo » economico e il ruolo dell’IRI 1949-1972, Laterza, « Storia e società », vol. II, Rome-Bari, p. 260-312.

Ricciardi Ferruccio, 2012, « La réception du fayolisme dans les milieux industriels italiens : une approche transnationale à l’étude des idées et des pratiques managériales (années 1930 – années 1950) », PPF "Histoire de la pensée et des pratiques managériales, 19e-20e siècles ", (site web lié)

Ricciardi Ferruccio, 2012, « Misappropriating a new form of authority ? Human relations and the dilemma of the workforce integration : some evidence from the Italian case (1950s-1960s) », EBHA - BHSJ Paris 2012 : Business enterprises and the tensions between local and global, Ebha-Bhsj. (site web lié)

Ricciardi Ferruccio, Balestracci Fiammetta, 2012, « Categorizzare la diversità. Identità, identificazione, norma sociale », Zapruder. Rivista di storia della conflittualità sociale, n°29, p. 2-7.

Ricciardi Ferruccio, Vigna Xavier, 2012, « De l’usine au syndicat. Conflit industriel et action syndicale en Italie et en France dans "les années ‘68" », in Cruciani Sante (dir.), 2012, Trentin e la sinistra italiana e francese, Ecole française de Rome, « Collection de l’Ecole française de Rome 469 », Rome, p. 177-195.

Ricciardi Ferruccio, Martin Lidia, 2011, « Appropriazioni indebite. L’economia politica del comando e l’economia morale dei lavoratori », Zapruder. Rivista di storia della conflittualità sociale, « Numéro spécial », n°24, p. 2-7.

Ricciardi Ferruccio, 2011, « Le licenciement, outil légitime (et violent) pour la gestion des carrières ? Une étude autour du contentieux prud’homal des cadres », in Dressen Marnix, Durand Jean-Pierre (coord.), 2011, La violence au travail, Octarès Editions, Toulouse, p. 265-276.

Ricciardi Ferruccio, 2010, Consentir à travailler. Subordination et insubordinatoin dans le monde du travail : perspectives d’histoire croisée (années 1950-1980), Université de Bourgogne / Rapport final d’activité. Post-doctorat Cnrs 2008-2010, 101 p.

Ricciardi Ferruccio, 2010, « L’operaio integrato : l’interessamento alla produttività nello stabilimento siderurgico di Cornigliano (1953-1961) », Imprese e storia, n°39, p. 93-123.

Ricciardi Ferruccio, 2010, « Presentazione », Imprese e storia, n°39, p. 1-7.

Ricciardi Ferruccio, 2010, « The circulation of practices : Americanizing social relations at the Cornigliano steel plant (Italy), 1948-1960 », Labor History, Routledge, vol. 51, May, p. 231-248. (site web lié)

Ricciardi Ferruccio, 2009, « L’absence de plan en Italie : mythe ou réalité ? Interventionnisme d’État et politiques industrielles entre fascisme et république (années 1930-1960) », in Kharaba Ivan, Dalmasso Anne, Mioche Philippe, Raulin Philippe, Woronoff Dénis (dir.), 2009, Politiques industrielles d’hier et d’aujourd’hui en France et en Europe, Editions universitaires de Dijon, « Sociétés », Dijon, p. 43-58.

Ricciardi Ferruccio, 2008, « I tecnocrati riformisti e la ricostruzione in Italia », Storia in Lombardia, vol. 27, n°2, p. 69-82.

Ricciardi Ferruccio, propos recueilli avec Laurent Willemez, 2008, « Et après, ils te poussent à la faute. Histoire d’un cadre sous pression », Savoir/Agir, n°2, p. 95-103.

Ricciardi Ferruccio, Verrier Benoit, Willemez Laurent, 2008, Les cadres et la justice du travail. Le contentieux prud’homal chez les cadres, révélateur d’une relation d’emploi sous tension ?, UCI-FO/IRES, Rapport de recherche, 185 p.

Ricciardi Ferruccio, 2007, « De la qualification à la classification : l’invention d’une forme de négociation collective dans la sidérurgie italienne (1950-1960) », in Aballéa François, Lallement Michel (dir.), 2007, Relations au travail, relations de travail, Octarès Editions, « Le travail en débats », Toulouse, p. 101-109.

Ricciardi Ferruccio, 2007, « L’échec de la démocratie industrielle dans l’Italie d’après-guerre : l’expérience du conseil de gestion chez Alfa Romeo, 1945-1951 », Histoire, économie et société, n°1, p. 125-142.

Ricciardi Ferruccio, 2006, « Culture operaie a Milano : dentro e fuori la fabbrica (1880-1980) », in Romano Roberto (dir.), 2006, Lavoro e società a Milano nel Novecento, Franco Angeli, Milan, p. 167-246.

Ricciardi Ferruccio, 2006, « Généalogie et évolution de la notion de "cadre" en Italie », Sociologie du travail, vol. 48, n°4, 509-524.

Ricciardi Ferruccio, 2006, « Lavoro, culture della produzione e relazioni industriali », in Amatori Franco, Licini Stefania (dir.), 2006, Dalmine 1906-2006. Un secolo d’industria, Fondazione Dalmine, « Quaderni della Fondazione Dalmine », n°5, Dalmine, 203-231.

Ricciardi Ferruccio, 2006, « Quand les salariés participent au gouvernement d’entreprise : l’expérience du conseil de gestion chez Alfa Romeo, 1945-51 », Les actes du Gerpisa, « State and Politics in the Automobile Industry : Extending the Notion of Compromise of Governement », n°40, p. 9-25.

Ricciardi Ferruccio, 2005, « Classement des emplois et négociations collectives dans la sidérurgie italienne (1950-1960) », in Xes Journées Internationales de Sociologie du travail, Rouen 24-25 novembre, 2005, Relations au travail, relations de travail, Université de Rouen-GRIS, vol. 1, p. 627-641.

Ricciardi Ferruccio, 2005, « Des perceptions du modèle américain : les techniques du systematic management dans les rapports des missions italiennes de productivité, 1952-1961 », Histoire et Société. Revue européenne d’histoire sociale, n°14, p. 68-79.

Ricciardi Ferruccio, 2005, « Il management del governo della scarsità : l’IRI e i piani di ricostruzione economica, 1943-47 », Studi storici, vol. 46, n°1, p. 127-154.

Ricciardi Ferruccio, 2005, « Un’esperienza di "aziendalismo riformistico" : l’IRI negli anni Cinquanta », Annali di storia dell’impresa, p. 613-634.

Ricciardi Ferruccio, 2004, « Entre quadri et dirigenti : les cadres en Italie », in Bouffartigue Paul, Grelon André (dir.), 2004, Les cadres d’Europe du Sud et du monde méditerranéen. Actes de la journée du 19 novembre 2004, « Cahiers du Gdr CADRES », n°8, p. 123-136.

Ricciardi Ferruccio, 2003, « I tecnici al lavoro. Una prospettiva di ricerca », in Bendotti Angelo, Valtulina Eugenia (coord.), 2003, La memoria del lavoro. Atti del convegno di studi storici, « Studi e ricerche di storia contemporanea », n°59, p. 225-248.

Ricciardi Ferruccio, 2003, « La "job evaluation" dans la sidérurgie publique italienne : enjeux techniques et sociaux d’un effort de rationalisation du travail durant les années 1950-1960 », in Saboly Michèle, Cailluet Ludovic (dir.), 2003, Conflit(s), Presse de l’Université des sciences sociales de Toulouse, « Collection Histoire, gestion, organisations », vol. 11, Toulouse, p. 203-221.

Ricciardi Ferruccio, 2003, « Lezioni dall’America. L’IRI, il Piano Marshall e lo scambio di esperti con gli Stati Uniti durante gli anni Cinquanta », Imprese e storia, n°26, p. 51-90.

Ricciardi Ferruccio, 2002, « Business history in Italia : una rassegna (1999-2000) », Imprese e storia, juin-juillet, n° 24, p. 105-144.

Ricciardi Ferruccio, 2002, « Costing as a rhetorical practice. Mass production ideology, organizational capabilities, and rationalization in an Italian manager work : Oscar Sinigaglia in the early 30s », Proceedings from the 5th European Business History Association Conference, Norwegian School of Management BI, Oslo, CD rom.

Ricciardi Ferruccio, 2002, « La "science du contrôle" au service de la gestion. Des pratiques comptables à la Banca Commerciale Italiana : entre débat méthodologique et instances opérationnelles, 1920-1940 », Actes des Huitièmes journées d’histoire de la comptabilité et du management, 21-22 mars 2002, Université de Poitiers, p. 257-276.

Ricciardi Ferruccio, 2001, Lavoro, conflitto, istituzioni. La Fiom di Bergamo dal dopoguerra all’autunno caldo, Il Filo d’Arianna, Bergamo, 239 p.

Ricciardi Ferruccio, 2001, « Les ingénieurs qui lisent les bilans. Contrôle et gestion entre banque et industrie en Italie : une étude de cas, 1906-1908 », in Lemarchand Yannick, McWatters Cheryl (coord.), 2001, Mer, navires et gestion, une histoire en chantier, Presses de l’Université de Nantes-AFC, « Septièmes journées d’histoire de la comptabilité et du management », Nantes, p. 255-268.

Ricciardi Ferruccio, 1999, « Crisi e riorganizzazione bancaria. Le holdings di smobilizzo di Comit e Credit : strategie, strutture, soggetti (1924-1934) », Annali della Fondazione Luigi Einaudi, vol. XXXIII, p. 55-101.

Ricciardi Ferruccio, 1998, « Gestione e riorganizzazione industriale durante la crisi : da Comit a Sofindit (1930-1934) », Archivi e imprese, n°18, p. 291-343.

MÉMOIRES
Ricciardi Ferruccio, 2007, « L’importation du "modèle américain" en Italie et son aménagement : politique économique, cadres dirigeants et gestion d’entreprise à l’époque du long plan Marshall (1948-1960) », thèse de doctorat sous la direction de André Grelon.

Ricciardi Ferruccio, 2001, « "Mettre au point les coûts". Pratiques de contrôle et de gestion en Italie durant l’entre-deux-guerres : ingénieurs, comptables, managers entre banque et industrie. », mémoire de DEA sous la direction de Andrè Grelon.