Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Publications > Ouvrages

Nouvelles parutions


Philippe Askenazy , Christine Erhel
Qualité de l’emploi et productivité
2017, Ediitons rue d’Ulm, Collection du Cepremap n° 43, 104 p. ISBN-978-2-7288-0571-6
En France comme dans la plupart des pays européens, la croissance de la productivité du travail a ralenti depuis 2008, et cette tendance semble désormais toucher aussi les États-Unis. Les explications souvent avancées apparaissent insuffisantes, qu’elles insistent sur les problèmes de mesure liés aux « investissements intangibles », sur l’atonie durable de la demande en Europe ou encore sur la nature du progrès technique, qui induirait des gains de productivité durablement faibles.
Lire la suite


Liora Israël
La force du droit de Pierre Bourdieu
2017. Éditions de la Sorbonne, "Tirés à part" 80 p. ISBN 979-10-351-0038-4
Extrait d’une revue ou d’un ouvrage relié à part en un petit livret. Destiné habituellement à faire connaître un article récemment publié, la collection détourne l’usage et la fonction du tiré à part pour inviter à la (re)découverte d’un texte. En lieu et place du traditionnel mot d’accompagnement de l’auteur, Liora Israël partage ici, dans une courte présentation, son expérience de lecture de : « La force du droit. Éléments pour une sociologie du champ juridique » de Pierre Bourdieu.


Catherine Marry, Laure Bereni, Alban Jacquemart, Sophie Pochic, Anne Revillard
Le plafond de verre et l’État.
La construction des inégalités de genre dans la fonction publique

2017, Armand Colin, Paris, 228 p. ISBN 978-220-061-738-7
Dans le sillage des lois sur la parité des années 2000, la rareté des femmes aux sommets des organisations professionnelles est devenue un problème public, objet de lois et de dispositifs de plus en plus contraignants (quotas). Qu’en est-il dans la haute fonction publique ?
Lire la suite


Lise Bernard.
Préface d’Olivier Schwartz
La précarité en col blanc. Une enquête sur les agents immobiliers
2017, PUF, "Le Lien social", 338 p. ISBN 978-2-13-062753-1
À partir de témoignages et d’une enquête dans une agence immobilière parisienne, Lise Bernard nous montre les coulisses d’un monde de l’immobilier largement fantasmé. Contrairement à une image très répandue, les agents immobiliers sont exposés à une forme de précarité : s’ils peuvent percevoir des rémunérations élevées, leurs revenus sont incertains car déterminés en grande partie, voire entièrement, par les ventes qu’ils réalisent. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui quittent le métier faute de pouvoir en vivre.
Lire la suite


Serge Paugam, Bruno Cousin, Camila Giorgetti, Jules Naudet
Ce que les riches pensent des pauvres
2017, Le Seuil, Collection "Sciences humaines", 352 p. ISBN 978-2-0213-6546-7
Les pauvres suscitent-ils aujourd’hui, chez les riches, une répulsion similaire à celle que le peuple inspirait aux bourgeois au XIXe siècle ? Autrement dit, les démunis sont-ils encore considérés comme une classe dangereuse, immorale et répugnante ?
Lire la suite


Simeng Wang
Illusions et souffrances. Les migrants chinois à Paris
2017, Ediitons rue d’Ulm, Collection "Sciences sociales", 244 p. ISBN 978-2-7288-0574-7
Étudier la migration à partir de la question de la souffrance ouvre des perspectives sur les conditions d’existence paradoxales de l’émigré et de l’immigré, sur les liens sociaux établis entre individus et sociétés, entre l’objectivité et la subjectivité, entre le réel et l’imaginaire. Qui sont les Chinois à Paris ? Comment leurs trajectoires migratoires entrent-elles dans l’histoire de la société française ?
Lire la suite


Quentin Ravelli
Les briques rouges. Dettes, logement et luttes sociales en Espagne
2017, Amsterdam Editions, 192 p. ISBN 978-2-3548-0158-8
En Espagne, la brique (ladrillo) est bien davantage qu’un matériau de construction. Elle est l’un des rouages essentiel du capitalisme. Elle est au coeur de la crise de suraccumulation que connait le pays depuis le début des années 2000. Située dans la région de la Sagra en Castille, l’enquête au long cours de Quentin Ravelli, issue d’un documentaire cinématographique, parvient à reconstituer la biographie d’une marchandise ordinaire sur laquelle repose un système entier de domination économique et politique.
Lire la suite


Clotilde Lemarchant
Unique en son genre
Filles et garçons atypiques dans les formations techniques et professionnelles

2017, PUF, Collection "Education et société", 334 p. ISBN 978-2-1306-0644-4
La mixité est officialisée depuis 1975 dans le système scolaire français. Pourtant, comment expliquer que le succès des filles à l’école dans toutes les disciplines n’a pas remis en cause leur absence dans de nombreuses formations dites de « sciences et techniques » ? Pourquoi les garçons manquent-ils eux aussi dans certaines spécialités, de fait largement féminines ?
Lire la suite


Les chevaux : de l’imaginaire universel aux enjeux prospectifs
2017, Presses universitaires de Caen, Collection "Symposia", 362 p. ISBN 978-2-8413-3845-0
Actes du colloque international de Cerisy (17 mai-22 mai 2014), édités par Éric Leroy du Cardonnoy et Céline Vial.
Faisant suite au colloque de Cerisy, « Les chevaux : de l’imaginaire universel aux enjeux prospectifs pour les territoires » (du 17 au 22 mai 2014), cet ouvrage fait l’hypothèse que les fonctions traditionnelles du cheval et ses nouveaux usages peuvent contribuer à un développement plus durable des territoires.
Lire la suite


Sous la direction de Robert Carvais, Anne-Françoise Garçon et André Grelon
Penser la technique autrement XVIe-XXIe siècle - En hommage à l’œuvre ­d’Hélène Vérin
2017, Classiques Garnier, Collection "Histoire des techniques 10", 497 p. ISBN 978-2-4060-5783-3
Dans la continuité des travaux d’Hélène Vérin sur la pensée technique à l’époque moderne, cet ouvrage pluridisciplinaire analyse le développement entre le XVIe et le XXIe siècle d’une « science des intentions opératoires, irréductible à l’application de la science et distincte des savoirs de métiers ».
Lire la suite


Ingénieurs, professions techniques et société (XVIIIe - XXe siècles). Hommage à André Grelon
Quaderns d’Història de l’Enginyeria, vol. XV (N° spécial), 2016-2017
L’ouvrage est consultable en ligne
Table des matières
Introduction :"L’ingénieur dans tous ses états" : l’essor d’un champ de recherche pluridisciplinaire et transnational
Pour ceux et celles qui souhaitent acquérir le volume en version papier, merci d’envoyer une demande à l’éditeur de la revue, le professeur Antoni Roca Rosell


Yvette Molina (dir.) - Gilles Monceau (dir.)
Les formations du secteur social aujourd’hui. Transformations et diversifications
2017, Presses de l’EHESP, Collection "Politiques et interventions sociales", 180 p. ISBN 978-2-8109-0563-8
Les années 2000 ont constitué un véritable tournant pour les formations au travail social, avec notamment l’introduction des référentiels professionnels et l’harmonisation de l’enseignement supérieur au niveau européen.
Lire la suite


Marcel Mauss, Émile Durkheim
De quelques formes primitives de classification
2017, PUF, Collection "Quadrige". 152 p. ISBN 978-2-1306-0671-0
Dans ce classique de la sociologie de la connaissance, Durkheim et Mauss ne s’attaquent à rien de moins qu’au projet de réécrire la table kantienne des catégories : la maîtrise des jugements logiques qu’ils rendent possibles ne sont pas le fruit des seules forces de l’individu, mais ont une origine sociale. Cette hypothèse, ils la testent sur les concepts de genres et d’espèces, et plus généralement sur l’activité scientifique de classes.
Lire la suite


Alexandra Bidet, Caroline Datchary, Gérald Gaglio (dir.)
Quand travailler c’est s’organiser. La multi-activité à l’ère numérique
2017, Presses des Mines, Collection "Sciences sociales", 222 p. ISBN 978-2-3567-1454-1
La multi-activité est une caractéristique anthropologique, propre à l’Homme, mais elle devient aussi son défi à l’ère numérique. Quand les espaces de vie et de travail sont de plus en plus riches en écrans, en applications, en messages, en notifications parallèles et simultanées, nous sommes incités à mener plusieurs activités en même temps.
Lire la suite


Michel Offerlé (dir.)
Patrons en France
2017, La Découverte. 400 p. ISBN 978-2-7071-9073-4
« Chef d’entreprise vous ne pouvez pas expliquer ce que vous faites, parce que c’est un monde à part »
« Créer quelque chose, créer une entreprise, c’est déjà lutter contre la peur »
« Les hommes politiques n’ont pas l’ombre d’une idée de savoir comment une société conduit sa stratégie »
« C’est vrai qu’on ne peut pas se comparer aux gens de là-haut, les parachutes, les machins, les trucs »
Lire la suite


Michel Offerlé (dir.)
La profession politique, XIXème-XXIème siècles
2017, Belin, Collection "Alpha", 604 p. ISBN 978-2-4100-0753-4
L’invention d’un nouveau rôle : l’homme politique professionnel
Depuis plus quelques décennies, il n’est question que de crise de la représentation : corruption, « affaires », jeux partisans stériles, fermeture d’une classe politique issue d’origines sociales et de modes de formation semblables et n’ayant bien souvent eu comme seul « métier » que la profession politique.
Lire la suite


Philippe Askenazy, Daniel Cohen, Claudia Senik
Repenser le modèle social : 8 nouvelles questions d’économie
2017, Albin Michel, Collection "Economiques", 464 p. ISBN 978-2-2263-9395-1
La France est traversée par un doute d’ordre existentiel sur son modèle social. La promesse d’une société assurant à chacun le droit au bonheur s’éloigne, et les remèdes proposés semblent souvent pires que le mal qu’ils veulent combattre. Tableau d’une société qui s’interroge sur son avenir, ce livre a pour ambition de proposer un diagnostic et d’explorer des pistes de réformes à travers les propositions des plus éminents chercheurs en économie...
Lire la suite


Jérôme Deauvieau - Jean-Pierre Terrail
Les sociologues, l’école et la transmission des savoirs
2017, La Dispute, Collection "L’enjeu scolaire", 329 p. ISBN 978-2-8430-3138-0
La sociologie de la transmission des savoirs a produit des œuvres fortes mais ponctuelles, qui n’ont jamais donné naissance à une tradition de recherche continue et cumulative. On n’avait jamais cherché jusqu’ici à en proposer une vision d’ensemble.
Les deux premières parties de l’ouvrage présentent huit contributions de chercheurs anglais et français.
Lire la suite


Stéphane Beaud et Gérard Mauger (dir.)
Postface de Florence Weber
Une génération sacrifiée ? Jeunes des classes populaires dans la France désindustrialisée
2017, Éditions Rue d’Ulm, Collection "Sciences sociales", 270 p. ISBN 978-2-7288-0564-8
La massification scolaire, la désindustrialisation, les transformations du paysage politique et culturel ont provoqué une crise de reproduction de longue durée des classes populaires, dont les « jeunes des cités » constituent le point focal.
Lire la suite


Lorenzo Migliorati e Teresa Grande
Maurice Halbwachs, un sociologo della complessita sociale
2017, Morlacchi editore, 369 p.
Esponente di spicco della sociologia francese de l’entre deux guerre e della cerchia dei durkheimiani, Maurice Halbwachs (1877-1945) è soprattutto conosciuto in Italia per i suoi studi pioneristici sulla memoria collettiva ; ancora oggi, un’ampia parte della sua monumentale opera rimane patrimonio di una ristretta cerchia di specialisti, se non sostanzialmente sconosciuta.
Attraverso le voci di sociologi francesi e italiani di diversa generazione – che trovano in Halbwachs un autore che parla alla società di oggi – il volume offre per la prima volta al pubblico italiano uno sguardo unitario su una sociologia complessa e innovativa nel panorama delle scienze sociali francesi della prima metà del Novecento. Pur nell’ampia varietà dei temi affrontati (consumi, classi sociali, memoria, suicidio, morfologia sociale...), Halbwachs ha sempre mantenuto fede al suo proposito conoscitivo fondamentale : sistematizzare, fondare empiricamente e, se del caso, revisionare gli apparati concettuali della ancora giovane sociologia del suo tempo. Il volume è arricchito della testimonianza della nipote Lise Halbwachs e della lettera che Ernest Tonnelat scrisse a Mario Roques all’indomani della morte di Halbwachs, avvenuta nel campo nazista di Buchenwald il 16 marzo 1945.