Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Publications > Ouvrages

Nouvelles parutions


Les chevaux : de l’imaginaire universel aux enjeux prospectifs
2017, Presses universitaires de Caen, "Collection Symposia", 362 p. ISBN 978-2-84133-845-0
Actes du colloque international de Cerisy (17 mai-22 mai 2014), édités par Éric Leroy du Cardonnoy et Céline Vial.
Faisant suite au colloque de Cerisy, « Les chevaux : de l’imaginaire universel aux enjeux prospectifs pour les territoires » (du 17 au 22 mai 2014), cet ouvrage fait l’hypothèse que les fonctions traditionnelles du cheval et ses nouveaux usages peuvent contribuer à un développement plus durable des territoires.
Lire la suite


Sous la direction de Robert Carvais, Anne-Françoise Garçon et André Grelon
Penser la technique autrement XVIe-XXIe siècle - En hommage à l’œuvre ­d’Hélène Vérin
2017. Classiques Garnier, "Histoire des techniques 10", 497 p. ISBN 978-2-406-05783-3
Dans la continuité des travaux d’Hélène Vérin sur la pensée technique à l’époque moderne, cet ouvrage pluridisciplinaire analyse le développement entre le XVIe et le XXIe siècle d’une « science des intentions opératoires, irréductible à l’application de la science et distincte des savoirs de métiers ».
Lire la suite


Yvette Molina (dir.) - Gilles Monceau (dir.)
Les formations du secteur social aujourd’hui. Transformations et diversifications
2017, Presses de l’EHESP, Collection "Politiques et interventions sociales", 180 p. ISBN 978-2-8109-0563-8
Les années 2000 ont constitué un véritable tournant pour les formations au travail social, avec notamment l’introduction des référentiels professionnels et l’harmonisation de l’enseignement supérieur au niveau européen.
Lire la suite


Marcel Mauss, Émile Durkheim
De quelques formes primitives de classification
2017. PUF, Collection "Quadrige". 152 p. ISBN 978-2-13-060671-0
Dans ce classique de la sociologie de la connaissance, Durkheim et Mauss ne s’attaquent à rien de moins qu’au projet de réécrire la table kantienne des catégories : la maîtrise des jugements logiques qu’ils rendent possibles ne sont pas le fruit des seules forces de l’individu, mais ont une origine sociale. Cette hypothèse, ils la testent sur les concepts de genres et d’espèces, et plus généralement sur l’activité scientifique de classes.
Lire la suite


Alexandra Bidet, Caroline Datchary, Gérald Gaglio (dir.)
Quand travailler c’est s’organiser. La multi-activité à l’ère numérique
2017. Presses des Mines, Collection "Sciences sociales", 222 p. ISBN 978-2-35-671454-1
La multi-activité est une caractéristique anthropologique, propre à l’Homme, mais elle devient aussi son défi à l’ère numérique. Quand les espaces de vie et de travail sont de plus en plus riches en écrans, en applications, en messages, en notifications parallèles et simultanées, nous sommes incités à mener plusieurs activités en même temps.
Lire la suite


Michel Offerlé (dir.)
Patrons en France
2017, La Découverte. 400 p. ISBN 978-2-7071-9073-4
« Chef d’entreprise vous ne pouvez pas expliquer ce que vous faites, parce que c’est un monde à part »
« Créer quelque chose, créer une entreprise, c’est déjà lutter contre la peur »
« Les hommes politiques n’ont pas l’ombre d’une idée de savoir comment une société conduit sa stratégie »
« C’est vrai qu’on ne peut pas se comparer aux gens de là-haut, les parachutes, les machins, les trucs »
Lire la suite


Michel Offerlé (dir.)
La profession politique, XIXème-XXIème siècles
2017. Belin, Collection "Alpha", 604 p. ISBN 978-2-4100-0753-4
L’invention d’un nouveau rôle : l’homme politique professionnel
Depuis plus quelques décennies, il n’est question que de crise de la représentation : corruption, « affaires », jeux partisans stériles, fermeture d’une classe politique issue d’origines sociales et de modes de formation semblables et n’ayant bien souvent eu comme seul « métier » que la profession politique.
Lire la suite


Philippe Askenazy, Daniel Cohen, Claudia Senik
Repenser le modèle social : 8 nouvelles questions d’économie
2017, Albin Michel, Collection "Economiques", 464 p. ISBN 978-2-2263-9395-1
La France est traversée par un doute d’ordre existentiel sur son modèle social. La promesse d’une société assurant à chacun le droit au bonheur s’éloigne, et les remèdes proposés semblent souvent pires que le mal qu’ils veulent combattre. Tableau d’une société qui s’interroge sur son avenir, ce livre a pour ambition de proposer un diagnostic et d’explorer des pistes de réformes à travers les propositions des plus éminents chercheurs en économie...
Lire la suite


Jérôme Deauvieau - Jean-Pierre Terrail
Les sociologues, l’école et la transmission des savoirs
2017, La Dispute, Collection "L’enjeu scolaire", 329 p. ISBN 978-2-84303-138-0
La sociologie de la transmission des savoirs a produit des œuvres fortes mais ponctuelles, qui n’ont jamais donné naissance à une tradition de recherche continue et cumulative. On n’avait jamais cherché jusqu’ici à en proposer une vision d’ensemble.
Les deux premières parties de l’ouvrage présentent huit contributions de chercheurs anglais et français.
Lire la suite


Stéphane Beaud et Gérard Mauger (dir.)
Postface de Florence Weber
Une génération sacrifiée ? Jeunes des classes populaires dans la France désindustrialisée
2017. Éditions Rue d’Ulm « Sciences sociales » 270 p. ISBN 978-2-7288-0564-8
La massification scolaire, la désindustrialisation, les transformations du paysage politique et culturel ont provoqué une crise de reproduction de longue durée des classes populaires, dont les « jeunes des cités » constituent le point focal.
Lire la suite


Lorenzo Migliorati e Teresa Grande
Maurice Halbwachs, un sociologo della complessita sociale
2017, Morlacchi editore, 369 p.
Esponente di spicco della sociologia francese de l’entre deux guerre e della cerchia dei durkheimiani, Maurice Halbwachs (1877-1945) è soprattutto conosciuto in Italia per i suoi studi pioneristici sulla memoria collettiva ; ancora oggi, un’ampia parte della sua monumentale opera rimane patrimonio di una ristretta cerchia di specialisti, se non sostanzialmente sconosciuta.
Attraverso le voci di sociologi francesi e italiani di diversa generazione – che trovano in Halbwachs un autore che parla alla società di oggi – il volume offre per la prima volta al pubblico italiano uno sguardo unitario su una sociologia complessa e innovativa nel panorama delle scienze sociali francesi della prima metà del Novecento. Pur nell’ampia varietà dei temi affrontati (consumi, classi sociali, memoria, suicidio, morfologia sociale...), Halbwachs ha sempre mantenuto fede al suo proposito conoscitivo fondamentale : sistematizzare, fondare empiricamente e, se del caso, revisionare gli apparati concettuali della ancora giovane sociologia del suo tempo. Il volume è arricchito della testimonianza della nipote Lise Halbwachs e della lettera che Ernest Tonnelat scrisse a Mario Roques all’indomani della morte di Halbwachs, avvenuta nel campo nazista di Buchenwald il 16 marzo 1945.