Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Activités scientifiques > Activités scientifiques antérieures

Manifestations scientifiques 2015

Journée d’études "Culture littéraire et culture juridique. Nouveaux regards sur les rapports entre droit et littérature"
Vendredi 13 février 2015
Lieu : EHESS, 96 Bd Raspail, 75006 Paris, salle des Lombard
Journée d’études organisée par G. Sapiro et D. Ribard dans le cadre de l’atelier « Droit et politique » du Laboratoire d’Excellence TEPSIS et du Programme de recherche interdisciplinaire EHESS « Droit et sciences sociales »
Programme :
10h-12h45
Introduction par Dinah Ribard et Gisèle Sapiro
Peter McDonald (Oxford), « The apartheid censors as critics »
Rainer Kiesow (EHESS), « La poésie du droit »
Olivier Cayla (EHESS), « De quoi Masoch est-il le nom ? »
12h45-14h : Déjeuner
14h-17h
Yann Rivière (EHESS), « Un historien réécrit le droit : Tacite et Germanicus »
Dinah Ribard (EHESS), « Lire et écrire une pièce juridique au XVIIe siècle »
Gisèle Sapiro (CNRS/EHESS), « Champ littéraire et champ juridique »
Discussion générale


Conférence exceptionnelle "Covering Legal Mobilization : A Bottom-Up Analysis of Wards Cove v Atonio"
Vendredi 13 mars, 10h-12h30
Conférence organisée par Romain Huret (CENA, EHESS) et Liora Israël (CMH, EHESS)
Lieu : EHESS - Salle M. & D. Lombard, 96 Bd Raspail, 75006 Paris
Michael W. McCann, professeur invité par l’Atelier « Droit et Politique » du labex TEPSIS prononcera la conférence.
Discutant : Jean-Christian Vinel, Université Paris Diderot
Michael McCann, Professeur de Science Politique à l’Université de Washington (Seattle), est actuellement titulaire de la Chaire « Gordon Hirabayahsi for the Advancement of Citizenship », Directeur du « Comparative Law and Studies Center » et du « Law, Societies and Justice Program ».
Les travaux de Michael McCann ont renouvelé en profondeur l’analyse des mobilisations politiques du droit, à l’intersection de la science politique, de la sociologie des mobilisations et de l’analyse empirique du droit.
À l’occasion de cette conférence, il présentera un chapitre de son prochain livre, en insistant à la fois sur ses enjeux théoriques – notamment appuyés sur la relecture de l’œuvre de Robert Cover et sur une enquête empirique portant les mobilisations de travailleurs migrants philippins aux États-Unis.


Workshop "Organizing and Mobilizing : the Role of the Law"
Lundi 16 mars, 9h30-17h30
Lieu : EHESS – Matinée : Salle 12, CENA, 105 Bd Raspail - Après-Midi : salle Lombard, 96 Bd Raspail, 75006 Paris
À l’occasion de la venue de Michael Mc Cann (Université de Washington, Seattle)
Organisé par Romain Huret (EHESS, CENA) et Liora Israël (EHESS, CMH), avec le soutien de l’Atelier “Droit et Politique” (Labex TEPSIS, PRI “Terrains du droit”)

Programme

Journée d’études "Ethnographie des audiences de procès"
Vendredi 20 mars, de 9h30 à 17h
Lieu : École Normale Supérieure, Salle A2, 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris
Cette journée d’études sur l’ethnographie des audiences de procès, s’inscrit dans le cadre du séminaire annuel « Droit, Mobilisations, Discriminations », organisé par Houda Asal, Laure Bereni, Vincent-Arnaud Chappe, Liora Israël et Sophie Pochic. Ce séminaire collectif et interdisciplinaire (sociologie, science politique, histoire, droit) vise à explorer la manière dont le droit est mobilisé - ou non - par des groupes ou personnes qui estiment être discriminées. Il cherche à éclairer également comment des sentiments d’injustice sont requalifiés ou des situations objectives dénoncées ou relativisées, en raison de la formulation en termes juridiques de la discrimination. Fondé sur la confrontation de lectures et de travaux empiriques, ce séminaire s’articule à une enquête collective menée par des membres du Centre Maurice Halbwachs, soutenue par le programme Emergence(s) Mairie de Paris (Droit, mobilisations, discriminations), et coordonnée par Liora Israël.


Colloque international EHESS-Université de la Ville d’Osaka
Disqualification socio-spatiale dans les villes françaises et japonaises. Regards croisés entre l’histoire et la sociologie
Colloque organisé par Serge Paugam (EHESS/CMH-ERIS)
Mercredi 25 et jeudi 26 mars
Lieu  : EHESS - Mercredi 25 : salle 8, 105 Bd Raspail - Jeudi 26 : Salle M. & D. Lombard, 96 Bd Raspail, 75006 Paris

Programme

Journée d’études « Justice : état des savoirs (2). La justice sous le regard des sciences sociales »
Vendredi 22 mai, 8h30-18h
Lieu : EHESS, Amphithéâtre François Furet, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris
Ouverture de la journée Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice, et Pierre-Cyrille Hautcœur, président de l’EHESS.
Suite au succès de la première journée « Justice : état des savoirs » organisée l’an passé, le Ministère de la Justice et l’EHESS ont souhaité renouveler cette opération en 2015 avec l’organisation d’une nouvelle journée d’études « Justice : état des savoirs. La justice sous le regard des sciences sociale ».
Cette journée a pour objectif de concrétiser l’une des orientations politiques de la ministre de la Justice visant à fonder les politiques publiques judiciaires sur les connaissances et donc à promouvoir la constitution de savoirs scientifiques et professionnels et l’évaluation des politiques et dispositifs mis en place.
L’École des hautes études en sciences sociales, lieu d’interdisciplinarité où de nombreuses recherches portent sur le droit et la justice, en particulier au sein du Programme de recherche interdisciplinaire « Terrains du droit », a souhaité inscrire dans la durée cette collaboration. Cette journée sera l’occasion de poursuivre le dialogue entre les chercheurs en sciences humaines et sociales et les acteurs de la justice sur des thèmes renouvelés (la place des victimes, les usagers de la justice protectionnelle, la féminisation des métiers de justice, nouvelles technologies et pratiques professionnelles).


Conférence publique, « De quoi l’islamophobie est-elle le nom ? Regards croisés »
avec Thomas Deltombe (éditeur et essayiste) et Marwan Mohammed (chargé de recherche, CNRS-CMH)
Mardi 2 juin, 18h-20h
Lieu : EHESS, amphithéâtre, 105, bd Raspail, 75006 Paris


Journée d’études, « Le genre et la guerre. Les femmes, la virilité, et la violence »
Lundi 8 juin, 9h-17h30
Le but de cette journée d’études est de discuter la qualité intrinsèquement masculine de la guerre.
Avec la participation de Laurence Fontaine, (CMH-CNRS-ENS-EHESS)
Programme


Colloque, « Laïcité, intégration : l’école de la République en question ? »
Mercredi 10 juin, 8h45-17h45
Lieu  : lycée Henri-IV (salle Julien-Gracq), 23, rue Clovis, Paris 5e.
Colloque organisé par l’Iréa Sgen-CFDT, institut de recherches, d’études et d’animation.
Avec la participation de Marwan Mohammed, sociologue, chargé de recherche au CNRS-CMH.
Programme


Conférence publique, « Les sciences sociales et la question du futur »
Journée organisée par Karim Fertikh (CNRS), Béatrice Fraenkel (EHESS)
et Bénédicte Zimmermann (EHESS)
Mercredi 17 juin, 13h-19h
Lieu : EHESS, Salle Lombard, 96 bd Raspail, 75006 Paris
Renseignements


Les journées de Foljuif
Programme Foljuif PRO 24 et 25 juin 2015
Organisation : Myriam Chatot, Abir Krefa, André Grelon, Sophie Pochic, Baptiste Sellier Lieu : Site de Foljuif ENS, Rue du Château - 77140 Saint-Pierre-Lès-Nemours

  • Mercredi 24 juin

Accueil et café : 9h30-10h30
Concurrences et coopérations professionnelles autour de l’enfance (10h30-12h30 Discussion : André Grelon
Stanislas Morel (Education, Cultures, Politiques, MCF Univ. Saint-Etienne) : Les concurrences intra et interprofessionnelles dans le domaine de la prise en charge des enfants
Delphine Serre (CESSP, PU Univ. Paris 1) : Les assistantes sociales et l’enfance en danger : concurrences et divergences entre pairs
12h30-14h : Déjeuner
Enquêter en « situation à risque » et en contexte autoritaire (14h-17h)
Discussion : Abir Krefa et Baptiste Sellier
Montserrat Emperador (Triangle, mcf Univ. Lyon 2) : Mobilisations de diplômé.e.s chômeur.e.s au Maroc
Marie Bonte (PACTE, doctorante) : Les milieux gays au Liban : la nuit, la fête
Elsa Grugeon (LAHIC-IIAC, EHESS, doctorante) : Enquêter sur et dans un lieu saint disputé : l’Esplanade des mosquées à Jérusalem
L’Ouscipo, Ouvroir de sciences sociales potentielles de l’EHESS (17h30-18h)
Corentin Durand et Liora Israël
Vie de l’équipe (18h-19h)
Nouveaux séminaires, projets de recherche, arrivées/départs, etc...

  • Jeudi 25 juin

Engagements pour l’égalité et la parité (9h30-12h30)
Discussion : Laure Bereni
Soline Blanchard (CMH-PRO, post-doc) : Créer son activité de conseil en égalité professionnelle : une entreprise d’affranchissement du genre ?
Alban Jacquemart (CEE/CMH-PRO, post-doc) : Les hommes dans les mouvements féministes, entre contestation et reproduction du genre
Myriam Chatot (IRIS, CMH-PRO, doctorante) : Congé parental au masculin : vers des pratiques domestiques égalitaires ?
Elsa Favier (CMH-ETT, doctorante) : Un essentialisme à géométrie variable : les femmes énarques et l’égalité
12h30-14h : Déjeuner
Internationalisation et migrations (14h-16h30)
Discussion : Sophie Pochic et Michel Villette
Sébastien Chauvin (Amsterdam) : Rapport à l’international et économie symbolique du capital social dans les grands cercles parisiens
Amélie Le Renard (CMH-PRO) : L’Occident comme modèle familial hégémonique ? Corps et intimités hiérarchisés à Dubaï
Oxana Gilyuk (CMH-PRO) : La socialisation à l’étranger, quelles modalités ? Enquête sur la mobilité internationale d’études de jeunes Russes postsoviétiques
Départ 16h30


Journée d’étude « Le "rural" en question. Regards croisés sur une catégorisation »
Jeudi 24 septembre, 9h-18h30
Lieu : EHESS, Salle Lombard, 96 boulevard Raspail, Paris 6ème
(entrée libre dans la limite des places disponibles)
Avec la participation de Delphine Thivet (CMH-PRO/IRIS, EHESS)
La journée d’étude s’organisera en deux temps : d’une part, il s’agira de faire retour sur la genèse et l’évolution des études rurales – dans leur double dimension institutionnelle et intellectuelle (approches théoriques et méthodologiques), mais aussi dans une perspective comparative. D’autre part, nous nous interrogerons sur les transformations du regard porté par les sciences sociales sur un objet (le « rural ») dont les frontières n’ont eu de cesse de fluctuer, et nous explorerons les diverses tentatives récentes contribuant à renouveler les études du rural en France,avec une attention de plus en plus tournée vers les comparaisons internationales, mais aussi vers les transformations induites par le processus de mondialisation. Cette journée d’étude permettra enfin d’apprécier l’impact cognitif des études rurales sur les sciences sociales et éventuellement d’envisager les conditions de possibilité d’une « re-institutionnalisation » des études du « rural ».

Programme

Workshop, « La formation des représentations de la justice distributive dans l’enfance »
Mardi 6 octobre, 9h15-18h
Lieu : CMH, 48 Bd Jourdan, 75014 Paris, Salle 10
Organisé par Michel Forsé et Caroline Guibet Lafaye (CNRS, CMH)
Programme
9h15, Accueil des participants
9h30-10h, M. Forsé et al., « Le consensus en faveur de l’égalité chez les enfants de 6 à 10 ans »
10h-10h30, Bertrand Geay (Univ. de Picardie), « Expérience de l’école et formation des dispositions éthiques : une enquête sur les jeux enfantins en fin d’école primaire »
10h30-11h, Discussion
11h-11h15, Pause Café
11h15-11h45, Wilfried Lignier (ENS) et Julie Pagis (CNRS), « Une latéralisation politique. Les perceptions enfantines de la gauche et de la droite »
11h45-12h15 Nathanaël Friant (Université de Mons), « Justice et injustice scolaire : quels sentiments chez les élèves ? »
12h15-12h45, Discussion
12h45-14h30, Déjeuner
14h30-15h, Olivier Mascaro (Institut Jean Nicod), « Explaining the gap between performance and competence in early distributive justice : Are young children naïve moralists, or sophisticated sociologists ? »
15h-15h30, Roberta Bosisio (Université de Turin), « Questions of distributive justice : how to distribute resources, services and rights in the opinions of young people »
15h30-16h, Discussion
16h-16h15, Pause café
16h15-16h45, Luca Surian (Université de Trente), « Do infants’ reactions to antisocial and prosocial actions reveal a sense of fairness and reciprocity ? »
16h45-17h15, Clémence Boxberger (RECIFES), « Accords et désaccords entre pairs dans les cours de récréation à l’école élémentaire : quels principes de justice mis à l’épreuve ? »
17h15-18h, Discussion et clôture


Workshop de l’Atelier de recherche TEPSIS
« Personnalisation des liens politiques »
Jeudi 8 octobre, 9h30-18h

Lieu  : EHESS, 105 Bd Raspail 75005 Paris – Salle 13
L’anthropologie de la politique : campagnes, élections, moralités
Invité : Moacir Palmeira, anthropologue, professeur à l’Université fédérale de Rio de Janeiro/ Museu Nacional, invité de la chaire internationale TEPSIS
Programme :
Matinée – 9h30-12h30
Présentation et discussion des travaux de Moacir Palmeira sur l’anthropologie de la politique au Brésil.
Discutants  : Benoît de L’Estoile , Jean-Louis Briquet et doctorants.
Texte : Meetings et politique de faction au Brésil (Moacir Palmeira et Beatriz Heredia)
Toutes les participants auront lu le texte de Moacir Palmeira et Beatriz Heredia « Le vote comme engagement », Genèses, 2014, n°93, qui leur sera envoyé au moment de leur inscription au workshop.
Après-midi – 13h30-18h
Présentation et discussion des travaux des étudiants : Juliane Bento, Marcos Garcia de Tereza, David Simbsler.
La participation n’implique pas la présentation de travaux, mais l’inscription préalable est obligatoire.
Important : Les personnes intéressées par l’atelier doivent s’inscrire au plus tard le 4 octobre. L’inscription suppose la participation à l’ensemble de la journée.
Coordination de l’atelier TEPSIS « Personnalisation des liens politiques » :
Jean-Louis Briquet, CNRS/ CESSP (jean-louis.briquet@univ-paris1.fr)
Benoît de L’Estoile, CNRS/ Ecole normale supérieure, CMH(blestoile@gmail.com)
Inscriptions au workshop : Walter Nique-Franz nique_franz@hotmail.com
Laboratoire d’excellence TEPSIS (Transformation de l’Etat, politisation des sociétés et institution du social) – CESSP- CMH


2èmes rencontres annuelles d’ethnographies de l’EHESS
Mercredi 14 et jeudi 15 octobre
Lieu : EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris
Avec la participation de Pauline Blum et Samuel Neuberg (CMH-EHESS)
Comité d’organisation : Adeline Denis, Elsa Favier, Maria Grecu, Linda Haapajärvi et Delphine Thivet
L’idée des Rencontres Annuelles d’Ethnographie de l’EHESS est née du constat de la quantité et de la diversité de travaux menés par des doctorant.e.s et des jeunes chercheur.e.s issu.e.s de différentes disciplines des sciences sociales et qui recourent à l’enquête ethnographique. Conçues pour donner une plus grande visibilité à ces recherches et pour stimuler la réflexion autour de la méthode ethnographique, les premières Rencontres se sont tenues en novembre 2014.
Programme


Colloque, « La France des inégalités : réalités et perceptions »
Jeudi 15 et vendredi 16 octobre
Lieu : Maison de la Recherche, Université Paris-Sorbonne, salle D035 - 28, rue Serpente, 75006 Paris
Avec la participation de Michel Forsé, CNRS/GRECO-CMH
Ce colloque s’appuie sur les résultats du récent programme de recherche DYNEGAL (programme financé par l’Agence nationale de la recherche) pour analyser les différentes facettes des attitudes des français à l’égard des inégalités, des discriminations et des injustices et leurs liens avec les caractéristiques des personnes concernées. Il tente également de mettre en rapport ces attitudes avec les orientations politiques et les choix en matière de fiscalité.
Programme
Inscription obligatoire avant le 30 septembre


Journée d’étude, « Radicalisation politique et lutte armée »
Sociologie et histoire comparées de la lutte armée en Europe occidentale et en Turquie
Jeudi 3 décembre, 9h15-17h15
Lieu : EHESS, 96 bd Raspail, 75006 Paris, salle M. et D. Lombard
Journée organisée par Caroline Guibet Lafaye CNRS-CMH et Hamit Bozarslan EHESS-Cetobac
Programme
9h15 Accueil des participants
9h15 – 9h30 : Introduction
9h30 – 10h00 : Matthias Middell (University of Leipzig), « Une histoire connectée de 1968 - problèmes de méthode »
10h00-10h30 : Marco Di Maggio (University of La Sapienza), « Histoire croisée et histoire comparée. La dimension transnationale des phénomènes politiques nationaux »
10h30-11h : discussion
11h00-11h15 : pause
11h15-11h45 : Laura Di Fabio (University di Roma « Tor Vergata »), « Les politiques de répression et de prévention étatique contre l’extrémisme et le terrorisme politique en Europe : les cas italien et allemand. Questions de méthodologie »
11h45-12h15 : discussion
12h15-13h45 : repas (105 bd Raspail, salle 10)
13h45-14h15 : Baris Tugrul (CETOBAC-EHESS), « Violence politique et question générationnelle : les défis méthodologiques sur le terrain dans le cas de l’ETA et du PKK »
14h15-14h45 : Joost Jongerden (Wageningen University), « The Kurdistan Workers Party PKK : Methodology, critique and the political turn »
14h45-15h15 : discussion
15h15-15h45 : pause
15h45-16h15 : Daniele Conversi (University of the Basque country/IKERBASQUE Foundation), « Beacons of liberation : International influences and the turn to armed struggle in European sub-state nationalist movements, 1960s-1970s »
16h15-16h45 : Ermanno Taviani (University of Catania), « Words of the violence and words of the politics : how terrorism changed the European Left »
16h45-17h15 : discussion finale


Colloque international, « Je travaille, donc je suis. Le Mage a 20 ans »
Vendredi 4 décembre, 8h30-18h
Lieu
 : La Sorbonne, Amphithéâtre Louis Liard, 17 rue de la Sorbonne - 75005 Paris
Avec la participation de Sophie POCHIC sociologue, CMH PRO, CNRS (EHESS/ENS), Amélie LE RENARD sociologue et politiste, CMH PRO, CNRS (EHESS/ENS), Catherine MARRY sociologue, CMH PRO, CNRS (EHESS/ENS), Laure BERENI sociologue et politiste, CMH PRO, CNRS (EHESS/ENS)
En 2015, le réseau de recherche international et pluridisciplinaire Mage (Marché du travail et genre) a vingt ans. Ce colloque-anniversaire est une invitation à la discussion autour de l’hypothèse fondatrice du MAGE : l’analyse de la place des femmes et des hommes sur le marché du travail est un fil rouge pour comprendre le statut de l’un et l’autre sexe dans la société. Le travail est au coeur des relations de genre. Et, à l’inverse, les logiques de genre sont indispensables à la compréhension du fonctionnement des activités laborieuses. Cette position fondatrice du Mage nous semble toujours heuristique et politiquement pertinente : nos questions de recherche vont à la rencontre des problèmes sociaux cruciaux. L’installation d’une crise économique de long terme et la reproduction des inégalités sociales et sexuées incitent à poursuivre l’analyse du rôle du travail dans les rapports de genre, à ausculter les dimensions matérielles des inégalités entre les sexes, les classes et les races. Le fonctionnement discriminant du marché du travail est plus que jamais à l’ordre du jour.
Le colloque réunit des interventions de chercheur-e-s et d’universitaires de différents pays, différentes générations et différentes disciplines.
Avec un quadruple objectif :

  • montrer la centralité du travail dans les études de genre
  • montrer les vertus heuristiques d’une lecture sexuée du monde du travail
  • montrer le cumul des connaissances
  • montrer la richesse et la diversité des recherches
    Avec le projet de rassembler les personnes, les disciplines et les approches.
    Avec la volonté de rendre visible l’ampleur du travail réalisé, la richesse des débats, la variété des questions traitées et des enjeux pour l’avenir.
    Programme

Journée d’étude, Le pouvoir au prisme de l’écrit. Dossiers, plaintes, correspondances
Mardi 15 décembre, 9h-19h30
Lieu  : EHESS, salle Jean-Pierre Vernant, 8e étage, 190 av. de France (Paris 13e)
Organisée par Fabien Deshayes, GTM-CRESPPA, Corentin Durand, EHESS, CMH-PRO et Axel Pohn-Weidinger, Centre Georg Simmel/EHESS, GTM-CRESPPA
Avec le soutien du Programme de recherche interdisciplinaire « Terrains du droit »
Programme
9h-9h30 : Accueil et introduction
9h30-12h30 – Premier panel - Le dossier, un objet sociologique ?
Président de séance : Nicolas Dodier (EHESS/INSERM, IMM-LIER)
Fabien Deshayes (GTM-CRESPPA)
« Tenir son dossier pour exercer ses droits. Un père et la garde de son enfant »
Benoît Eyraud (Université Lyon 2, Centre Max Weber)
« Du dossier judiciaire à la description ethnographique : réflexions sur ce que l’usage de l’écrit révèle et dissimule dans l’enquête sociologique »
Céline Borelle (ENS de Cachan, ISP)
« Retracer le processus de qualification diagnostique au prisme des dossiers médicaux. Le cas de l’autisme »
Axel Pohn-Weidinger (Centre Georg Simmel/EHESS, GTM-CRESPPA)
« Combattre la bureaucratie. Les dossiers de recours adressés au Haut-commissaire Martin Hirsch »
14h-16h30 – Second panel – La plainte, une relation juridique au pouvoir ?
Président de séance : Jean-François Laé (Université Paris 8, GTM-CRESPPA)
Janine Barbot (CNRS, CERMES3)
« Imputer, reprocher, demander réparation. Une sociologie de la plainte en matière médicale »
Mickaële Lantin Mallet (EHESS, IRIS)
« Devenir plaignant ou l’exercice de la répétition. Les lettres de plainte au procureur de la République »
Corentin Durand (EHESS, CMH-PRO/IMM-LIER)
« La critique au fil des interactions épistolaires. Sociologie des correspondances entre des prisonniers et le Contrôleur général des lieux de privation de liberté »
17h-18h30 – Conférence de clôture
Marianne Constable (Université de Berkeley)
« Lire entre les lignes : formes et formulaires du droit contemporain »
Présentation : Liora Israël (EHESS, CMH-PRO)
Discussion : Béatrice Freankel (EHESS, CMH-ETT)
18h30-19h30 – Buffet