Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres

Le Renard Amélie

amelie.lerenard@gmail.com

Chargée de recherche, CNRS
Membre de l’équipe PRO du CMH.

Discipline : Sociologie/science politique

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Amélie Le Renard est sociologue, chargée de recherche au CNRS. Elle a rejoint l’équipe PRO du Centre Maurice Halbwachs en 2011. Elle a suivi un double cursus en sciences sociales (thèse de doctorat en science politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, 2009) et en langue arabe. Elle a été doctorante invitée à l’Université de Columbia (New York), attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines et post-doctorante à la Freie Universität (Berlin).

Ses recherches doctorales, fondées sur une enquête ethnographique, ont croisé sociologie du genre et études urbaines afin de mettre en lumière les enjeux politiques et sociaux de l’accès des femmes aux espaces publics à Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. (Titre de la thèse "Styles de vie citadins, réinvention des féminités. Une sociologie politique de l’accès aux espaces publics des jeunes Saoudiennes à Riyad") Ses enquêtes actuelles portent sur les transformations des hiérarchies de genre, classe, race et nationalité dans des mondes professionnels multinationaux du Golfe (Riyad et Dubaï en particulier). Elle participe en parallèle à plusieurs projets collectifs interrogeant la promotion de normes "nationales" de genre et de sexualité.

Elle est membre du conseil pédagogique du master Genre, politique, sexualités et responsable adjointe du master Sociologie de l’EHESS, membre du comité de rédaction de la revue Genre, Sexualité, Société (GSS) et chercheuse associée au CEFAS (Centre d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa).

Elle a reçu la Médaille de bronze du CNRS en menant une enquête ethnographique à Riyad, publiée sous le titre Femmes et espaces publics en Arabie Saoudite (Paris : Dalloz, 2011). Elle y analyse comment les styles de vie mobiles adoptés par certaines Saoudiennes dans le contexte de la ségrégation de genre transforment les normes de féminité et les hiérarchies sociales.

2015 AMEWS Book Honorable Mentions, Journal of Middle East Women’s Studies, A Society of Young Women : Opportunities of Place, Power, and Reform in Saudi Arabia


PUBLICATIONS

2016

Chapitre de livre
  • Belkacem Lila, Le Renard Amélie et Paris Myriam (2016) « Race », in Encyclopédie critique du genre, Paris : La Découverte.
Article de revue

  • Le Renard Amélie (2016) « « Ici, il y a les Français français et les Français avec origines » : reconfigurations raciales autour d’expériences de Dubaï », Tracés, 30 (avril 15), p. 55-78.
    Mots-clés : Dubaï, expatriation, genre-classe-race, migration, nation.

2015

Article de revue

  • Ali Zahra, Le Renard Amélie, Albert Anaïs et Gallot Fanny (2015) « Féminismes : islam, politique et libéralisme. Entretien croisé avec Zahra Ali et Amélie Le Renard », Tracés, HS-15 (octobre 15), p. 87-103.

2014

Livre

  • Le Renard Amélie (2014) A Society of Young Women. Opportunities of Place, Power and Reform in Saudi Arabia, Stanford University Press, 224 p.
Article de revue

  • Le Renard Amélie (2014) « "On n'est pas formatés comme ça en Occident" Masculinités en compétition, normes de genre et hiérarchies entre nationalités dans une multinationale du Golfe », Sociétés Contemporaines, 94, p. 41-67.
    Résumé : Fonde sur une enquete au sein d'une multinationale a Riyad (Arabie Saoudite), cet article analyse le role des normes de genre dans la production et la legitimation des hierarchies entre nationalites. Si le code vestimentaire incite les salaries hommes a des performances nationales de masculinite, cette differenciation est renforcee par la maniere dont s'en emparent les managers europeens _place_holder;: ils se definissent en tant qu'Occidentaux et alterisent leurs collegues saoudiens par des stereotypes de genre lies a leur supposee appartenance religieuse - en decalage avec les discours enonces par les concernes. En effet, les managers saoudiens comme europeens s'identifient a un modele de masculinite pense comme cosmopolite, ouvert, moderne et non sexiste. La focalisation sur une organisation permet de rapporter ces discours aux positions des personnes qui les adoptent. Les discours progressistes des managers, s'ils façonnent des attentes en termes de comportement qui sont specifiques aux salariees saoudiennes, ont peu d'effets pratiques sur leur ascension. Ils prennent sens dans la competition entre hommes pour le controle de l'organisation, dans un contexte ou l'hegemonie des Occidentaux se reconfigure. L'article eclaire de ce fait certaines modalites des formes contemporaines de l'imperialisme. ER - End of Reference

  • Le Renard Amélie (2014) « The Politics of "Unveiling Saudi Women": Between Postcolonial Fantasies and the Surveillance State », Jadaliyya.

  • Le Renard Amélie et Marteu Elisabeth (2014) « Genre et nation. Approches sociologiques (Dossier) », Sociétés Contemporaines, 94, p. 5-18.
    Résumé : Dans differents contextes, le genre se trouve aujourd'hui place au centre de la promotion des identites nationales dites democratiques, liberales et/ou progressistes. Pour montrer comment ces reconfigurations s'operent, ce dossier s'interesse a trois univers professionnels et/ou associatifs articulant dans leur hierarchie les notions de genre, de classe, de race et d'appartenance nationale _place_holder;: un centre de retention pour etrangers en Allemagne (Mathilde Darley), une entreprise multinationale implantee en Arabie Saoudite (Amelie Le Renard) et une ONG oeuvrant pour l'egalite hommes-femmes au Tadjikistan (Lucia Direnberger). Au sein de ces organisations, certain.e.s sont en position de prescrire des comportements a d'autres, de les juger et/ou de les selectionner en fonction de la conformite de leurs comportements a des normes de masculinite, de feminite et de sexualite specifiques. Des dispositifs et des pratiques de travail, institutionnalises ou informels, façonnent des normes associees - du moins aux yeux de celles et ceux qui prescrivent - a une communaute nationale imaginee. L'analyse de ces situations de configuration locale d'interactions interpersonnelles sur un pied d'_in_egalite aide a comprendre la maniere dont les questions de genre peuvent etre un enjeu de pouvoir et de legitimation non seulement a l'echelle nationale mais egalement internationale. ER - End of Reference

2013

Livre
  • Le Renard Amélie (2013) النساء والفضاءات العامة في المملكة العربية السعودية (traduction de Femmes et espaces publics en Arabie Saoudite), Arab Network for Research and Publishing, Beyrouth.
Chapitre de livre

  • Le Renard Amélie (2013) « Mondialisation », in Dictionnaire genre et science politique, Presses de Sciences Po, Paris, p. 334-343.

  • Le Renard Amélie (2013) « Les buya . Subversion des normes de genre en Arabie Saoudite », in Jeunesses arabes, La Découverte (un extrait a été republié dans Le Monde Diplomatique, sept. 2013).

  • Le Renard Amélie (2013) « Articuler genre, classe et race. Approches empiriques », in Travail et genre dans le monde, La Découverte, Paris, p. 98-106.
Article de revue

  • Beaugrand Claire, Le Renard Amélie et Stadnicki Roman (2013) « Au-delà de la Skyline : des villes en transformation dans la péninsule Arabique », Arabian Humanities, 2.

  • Beaugrand Claire, Le Renard Amélie et Stadnicki Roman (2013) « Villes et dynamiques urbaines en péninsule Arabique (Numéro spécial) », Arabian Humanities, 2.

  • Chauvel Séverine et Le Renard Amélie (2013) « Comment le travail journalistique amplifie la hiérarchie de genre. Une rédaction pendant la campagne présidentielle de 2012 », Genre, sexualité et société.

  • Jaunait Alexandre, Le Renard Amélie et Marteu Elisabeth (2013) « Nationalismes sexuels ? Reconfigurations contemporaines des sexualités et des nationalismes (Editorial) », Raisons Politiques, 49, p. 5-23.
    Résumé : Le debat autour de l'« homonationalisme », du _pinkwashing_ et de l'« imperialisme gay » est actuellement tres vif au sein des mouvements feministes, LGBT et anti-colonialistes. Ce dossier vise a alimenter la reflexion en analysant certaines des reconfigurations contemporaines des sexualites et des nationalismes. Dans le sillage des travaux existant sur le caractere genre des nationalismes, mais aussi sur la construction des categories sexuelles et raciales, il s'agit de mettre en lumiere comment d'une part, dans differents pays d'Europe, les discours sur la sexualite contribuent a renforcer et a recomposer les frontieres entre un « nous » national se voulant tolerant et progressiste et un « eux » alterise et depeint comme homophobe. Cette vision en termes de « blocs civilisationnels » alimente d'autre part les usages instrumentaux, par differents leaders de pays domines, d'une homophobie patriotigue decrite comme une forme de resistance anti-hegemonique. Ce numero tente d'eclairer les ressorts historiques et politiques de ces discours en les replaçant dans des processus de circulation et d'interaction, non exempts de rapports de domination. ER - End of Reference

  • Le Renard Amélie (2013) « La nationalisation des emplois au prisme du genre. Les salariées saoudiennes des banques », Arabian Humanities [en ligne], 1.
    Résumé : Cet article, fonde sur des entretiens avec des salaries de banques a Riyad, porte sur la nationalisation des emplois au prisme du genre. Celle-ci vise a remplacer les salaries etrangers par des nationaux hommes et femmes. L'article montre comment l'application de cette politique transforme les hierarchies de genre, classe et nationalite et contribue a façonner, de maniere organisationnelle et au sein du secteur bancaire, de nouvelles normes de feminite _place_holder;professionnelles nationales. Du fait de la segregation de genre, des Saoudiennes ont ete embauchees dans des agences reservees aux femmes a partir des annees 1980 _place_holder;; avec les politiques de nationalisation, des femmes ont ete embauchees dans des departements « _place_holder;mixtes _place_holder;» mais la plupart occupent des positions subalternes. Les banques selectionnent des profils specifiques de Saoudiennes, notamment celles qui parlent anglais. Une fois embauchees, elles rencontrent des obstacles en tant que Saoudiennes (un statut imbriquant genre et nationalite) et ont l'impression de devoir travailler dur pour acquerir une credibilite. Enfin, elles sont assujetties a des normes de genre specifiques en termes de presentation de soi et de comportement qu'elles doivent respecter si elles souhaitent monter dans la hierarchie. ER - End of Reference

  • Le Renard Amélie (2013) « Lectures et usages féministes de l’islam », La Vie des Idées.

  • Le Renard Amélie (2013) « Young Urban Saudi Women's Transgressions of Official Rules and the Production of a New Social Group », Journal of Middle East Women's Studies, 9 (3), p. 108-135.
    Résumé : This article deals with young urban Saudi women's transgressions of rules regulating dress and public conduct in Riyadh. Many researchers on Middle Eastern societies interpret as resistance the silent practices adopted by subalterns such as women or youth. The existence of such social groupings is scarcely questioned in these works, _place_holder;which focus mainly on the interpretation of practices as political or subversive. In this article, I emphasize the collective and public aspect of transgressions in order to show how transgressive acts participate in shaping collective identifications and in producing young urban Saudi women as a group. In the first section, I argue that _place_holder;transgressions have a public aspect that makes them transformative, as they are tacitly coordinated, reproduced among young women, and repeated every day. The second section states that the transgressions' impact does not imply that they should be interpreted as resistance. In fact, transgressive acts are embedded in shifting power relations in the context of reform. In the third section, I show how transgressions have long-term implications for shaping groupings, identifications, and exclusions. Some transgressive practices that involve specific consumerist self-presentations have become norms among urban young women who conform to prevent rejection from the group. This study draws on ten months of ethnographic fieldwork in Riyadh between 2005 and 2009. I conducted interviews with young, urban Saudi women who studied or worked in Riyadh. ER - End of Reference

2012

Chapitre de livre

  • Le Renard Amélie (2012) « From Qur’anic Circles to the Internet: Gender Segregation and the Rise of Female Preachers in Saudi Arabia », in Women, Leadership and Mosques: Changes in Contemporary Islamic Authority, Brill, Leiden, p. 105-126.
Article de revue

  • Geoffray Marie-Laure, Laplanche-Servigne Soline et Le Renard Amélie (2012) « Comparer a posteriori : retour sur une expérience collective de recherche », Terrains et Travaux, 21, p. 165-180.
    Résumé : Extrait de l'introduction: "Lorsqu'on ne peut pas mener une etude comparative seul(e), peut-on neanmoins produire des resultats en comparant en equipe et a posteriori? C'est le pari que nous avons fait au cours d'une experience collective de recherche menee dans le cadre de doctorats en sociologie politique. Nous travaillions alors sur des contextes tres differents, mais avions fait le choix de methodes qualitatives, pour plusieurs d'entre nous d'inspiration ethnographique, avec une immersion longue dans les contextes etudies et une perspective comprehensive qui accorde une place importante a la singularite des situations. Ce choix rendait nos approches relativement suspectes d'etre inaptes a toute comparaison. C'est notamment pour battre en breche ce prejuge, mais aussi pour travailler selon un nouvel angle d'approche nos questions de recherche respectives que nous avons organise une journee d'etude qui consistait a discuter des papiers comparatifs ecrits a quatre mains. L'initiative s'inscrivait dans la continuite de dialogues entretenus depuis trois ans, au sein d'un groupe de travail, sur differentes thematiques qui nous rassemblaient et sur les points de convergence entre nos terrains d'enquete. Elle visait a pousser plus loin ces dialogues, a les systematiser, a en recolter les fruits et a en percevoir les limites. Concretement, deux chercheurs ou chercheuses travaillant sur des objets proches dans des contextes di"erents devaient presenter en binome le produit de leurs discussions comparatives concernant la construction de leur questionnement de recherche, la production du materiau de l'enquete et leurs interpretations et analyses. Cette demarche, que nous appelons comparatisme a posteriori, va bien au-dela des dialogues engages au cours de colloques ou seminaires avec des collegues travaillant sur des objets proches. Le fait de devoir ecrire une communication en binome et de s'obliger a confronter de maniere systematique deux enquetes constitue une demarche speci!que. (...) Dans le present article, nous revenons sur les etapes de ce travail collectif de comparaison a posteriori, de la constitution des binomes a l'emergence de questionnements communs, voire, pour certains binomes, d'hypotheses partagees. Puis nous montrons que meme lorsque la demarche comparatiste n'a pas mene aux resultats attendus en termes de production commune, elle a considerablement enrichi les approches monographiques par la confrontation a des enquetes, des regards et des interpretations differentes." ER - End of Reference

2011

Livre

  • Le Renard Amélie (2011) Femmes et espaces publics en Arabie Saoudite, Dalloz, Paris.
Chapitre de livre
  • Le Renard Amélie (2011) « Only for women: Women, the State and Reform in Saudi Arabia (Republication d'un article) », in Society and Change in the Contemporary Arab Gulf, New Century Publications, New Delhi, p. 42-72.
Article de revue

  • Le Renard Amélie (2011) « Genre, classe, nationalité et accès des femmes aux espaces publics à Riyad », Sociétés Contemporaines, 84.
    Résumé : La capitale de l'Arabie Saoudite, Riyad, est caracterisee par une segregation de genre tres poussee et qui s'applique plus strictement aux Saoudiens qu'aux non-Saoudiens. L'article montre comment l'acces de certaines Saoudiennes a des espaces publics contribue a renforcer et/ou a recomposer des hierarchies sociales qui articulent genre, classe et nationalite. Si des attentes fort contraignantes pesent sur leurs conduites en tant que Saoudiennes par opposition aux residentes etrangeres, elles parviennent en exerçant une activite remuneree a adopter des styles de vie mobiles et consumeristes, ce qui renforce et renouvelle les clivages. ER - End of Reference
  • Le Renard Amélie (2011) « La construction de l’Etat saoudien et le statut des femmes », Questions Internationales, 46, p. 52-53.

  • Le Renard Amélie (2011) « Le ‘Royaume de la femme’ et ses multiples usages. Un centre commercial réservé aux femmes à Riyad », Métropolitiques.

  • Le Renard Amélie (2011) « Dress Practices in the Workplace: Power Relations, Gender Norms and Saudi Women's Tactics », Al-Raida, 135-136-137, p. 31-38.

2010

Chapitre de livre

  • Le Renard Amélie (2010) « Pratiques du shopping mall par les jeunes Saoudiennes. Sociabilité et consumérisme à Riyad », in Mondes et places du marché en Méditerranée. Formes sociales et spatiales de l'échange, Karthala, Paris, p. 187-213.
Article de revue

  • Le Renard Amélie (2010) « Partager des contraintes de genre avec les enquêtées. Quelques réflexions à partir du cas saoudien », Genèses, 81, p. 104-117.
    Résumé : À partir d'une enquete ethnographique a Riyad, ville marquee par les frontieres et la hierarchisation entre differentes categories de personnes, cet article montre comment la reflexivite sur la socialisation aux contraintes de genre permet de mieux comprendre les specificites de ce rapport social dans le contexte etudie. La confrontation quotidienne a des contraintes similaires a celles qui limitent les activites des Saoudiennes permet d'analyser par comparaison comment celles-ci vivent et depassent ces contraintes, ce qui est constitutif de leur experience du genre. ER - End of Reference

  • Le Renard Amélie (2010) « ‘Droits de la femme’ et développement personnel : les appropriations du religieux par les femmes en Arabie Saoudite », Critique Internationale, 46, p. 67-86.
    Résumé : L'article montre comment les modes d’appropriation du religieux par des Saoudiennes, sans être nécessairement revendicatifs ou contestataires des interprétations dominantes, contribuent à modifier l’articulation entre les relations de pouvoir étatiques et familiales dans le sens d’une autonomie accrue des femmes vis-à-vis de leur famille, et ce, à différentes échelles. Depuis 2003, la rhétorique des « droits de la femme en islam » par opposition aux « traditions et coutumes » est souvent employée par le gouvernement dans le cadre de sa stratégie de « réforme », ainsi que par plusieurs types d’actrices : ainsi, intellectuelles « libérales » et intellectuelles islamistes s’opposent sur le contenu à donner à ces « droits ». Or, au-delà de ces oppositions, leurs discours contribuent à diffuser la démarche consistant à revendiquer des droits pour les femmes au nom de l’islam. Ainsi, de jeunes Saoudiennes emploient une telle rhétorique pour négocier avec leur entourage familial l’accès à une activité professionnelle. Elles s’approprient également le discours de développement personnel islamique, diffusé au sein des espaces religieux, qui légitime la poursuite d’objectifs individuels et d’activités en-dehors de la sphère familiale. Sans se revendiquer du féminisme, ces différents modes d’appropriation contribuent à repousser les frontières des possibles pour les femmes. ER - End of Reference

2008

Article de revue

  • Le Renard Amélie (2008) « Only for women: Women, the State and Reform in Saudi Arabia », Middle East Journal, 62 (4), p. 610-629.
    Résumé : The strict segregation of women in Saudi cities cannot be understood as a mere consequence of tradition or conservatism: it has been increasingly implemented as urbanization has progressed and as the modern state's authority has spread over the territory. Segregation led to the development of a female sphere of activities. This separation is not only spatial; state institutions have designated women as a distinct category for which a particular discourse has been developed. The government's discourse of reform, while putting forward elite women and publicizing the debates about various problems that Saudi women confront, contributes to the strengthening of the categorization of "Saudi women." Women have appropriated this segregated organization and reproduce it daily, and on their own terms, by developing their own activities and discourses that are by women, and for women. ER - End of Reference

  • Le Renard Amélie (2008) « Pauvreté et charité en Arabie Saoudite : la famille royale, le secteur privé et l’‘Etat-providence’ », Critique Internationale, 41, p. 137-156.
    Résumé : L'article montre de quelle maniere laconfusion entre Etat-providence et charite envers les « _place_holder;pauvres _place_holder;» constitue une technique de pouvoir en Arabie Saoudite, aspect neglige par la litterature sur l'Etat rentier. _place_holder; Le secteur caritatif constitue l'un des canaux par lesquels la rente est distribuee de la famille royale vers les sujets les plus pauvres. L'analyse d'evenements caritatifs et de conseils d'administration d'associations caritatives feminines observes a Riyad a permis de comprendre le role central qu'y jouent les membres de la famille royale. Leur presence dans les conseils d'administration de ces associations permet, d'une part, d'attirer les dons du secteur prive necessaire au financement des activites, et, d'autre part, de contourner le controle tatillon du ministere des Affaires sociales. De ce fait, les associations caritatives ont une marge d'autonomie fort restreinte et contribuent a renforcer la legitimite des membres de la famille royale, qui beneficient du prestige associe a leurs activites. ER - End of Reference