Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres > Membres associés

Kréfa Abir

Maîtresse de conférence, Université de Lyon 2, membre du Centre Max Weber
Associée à l’équipe PRO du CMH.

Discipline : Sociologie

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Agrégée de sciences sociales, Abir Kréfa a soutenu en 2013 une thèse de sociologie intitulée "activités littéraires et rapports sociaux de sexe : le cas des écrivains tunisiens" (Université Lyon 2). En 2013-2014, elle a été post-doctorante à l’ENS Lyon, où elle a participé à deux recherches collectives (Vél’innov, ANR ; Vélo’v GR, IMU) sur les usagers et les ressorts des usages des systèmes de vélos en libre service dans l’agglomération lyonnaise. De 2014 à 2016, elle a été post-doctorante à l’EHESS et au CMH pour mener une enquête sur les mobilisations protestataires à l’aune du genre et des sexualités dans la Tunisie (post) révolutionnaire.

Ses travaux s’inscrivent en sociologie de la culture et des intellectuels, du genre et des sexualités, en sociologie des mobilisations et en sociologie urbaine. Elle s’intéresse particulièrement aux processus de socialisation politique et culturelle (en articulant le temps long et celui de l’événement), aux modes de gouvernementalité en régime autoritaire, aux résistances (organisées ou plus individuelles et diffuses), ainsi qu’aux formes de reconversions entre les univers partisans, syndicaux, associatifs et culturels.

Depuis 2006, Abir Kréfa a assuré des enseignements en sociologie et en science politique en premier et second cycle universitaire (L1 et L3 : Universités Lyon 2, Limoges et Cergy-Pontoise ; 4ème année IEP de Lyon), dans le cadre de la préparation à des concours (classes préparatoires, agrégation de sciences sociales), en lycée et en formation non diplômante (Université Tous Ages, Université Lyon 2). Ces enseignements ont porté sur les méthodes d’enquête (qualitatives et quantitatives), l’histoire de la pensée sociologique, la sociologie du genre et la politique comparée.

PUBLICATIONS

Kréfa Abir, 2016, « Les rapports de genre au cœur de la révolution", Pouvoirs, n°156, p. 119-136.

Kréfa Abir, 2016, « Le livre "culturel" en Tunisie : genèse, conditions socio-économiques et limites d’une édition engagée », Bibliodiversity, Alliance des éditeurs indépendants, p. 26-33.

Kréfa Abir, 2016, « La production littéraire comme continuation du militantisme par d’autres moyens ? Écrivains et éditeurs tunisiens sous le régime autoritaire », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée.
En ligne : https://remmm.revues.org/9341

Kréfa Abir, 2014, « Les intellectuels tunisiens de première génération : des transfuges "structurels" ? », Revue française de pédagogie, n°187, p. 81-95.

Kréfa Abir, 2014, « Entre injonctions à dire et à taire le corps. Les voies étroites de la reconnaissance littéraire pour les écrivaines tunisiennes », Ethnologie française, vol. 44, p. 631-642.

Charpentier Isabelle, Détrez Christine, Kréfa Abir (dir.), 2013, Socialisations, identités et résistances chez les romancières du Maghreb, L’Harmattan, « Logiques sociales », Paris.

Kréfa Abir, 2013, « Famille, héritage culturel et transmission : l’hypothèse de la sur-sélection sociale des écrivaines tunisiennes à l’épreuve des variations d’échelle », in Isabelle Charpentier, Détrez Christine, Kréfa Abir, 2013, Socialisations, identités et résistances chez les romancières du Maghreb, L’Harmattan, « Logiques sociales », Paris, p. 201-227.

Kréfa Abir, 2013, « La quête de l’autonomie littéraire en contexte autoritaire : le cas des écrivains tunisiens », Sociologie, vol. 4, p. 395-411.

Kréfa Abir, 2012, « Les conditions sociales de carrières improbables : le cas des romancières tunisiennes contemporaines », in Jan-Ré Mélody, 2012, Créations : le genre à l’œuvre, L’Harmattan, Paris, p. 149-164.

Béchir-Ayari Michaël, Geisser Vincent, Kréfa Abir, 2011, « Tunisie : chronique d’une révolution », L’Année du Maghreb, CNRS, vol. 7, p. 359-387.

Geisser Vincent, Kréfa Abir, 2011, « L’uniforme ne fait plus le régime : les militaires arabes face aux "révolutions" », Revue internationale et stratégique, vol. 83, n°3, p. 93-102.

Kréfa Abir, 2011, « Corps et sexualité chez les romancières tunisiennes. Enjeux de reconnaissance, coûts et effets des "transgressions" », Travail, genre et sociétés, n°26, p. 105-128.

Kréfa Abir, 2010, « Compte-rendu de Saba Mahmoud, Politique de la piété. Le féminisme à l’épreuve du renouveau islamique, La Découverte, 2009 », Travail, genre et sociétés, n°24, p. 206-209.

Kréfa Abir, 2009, « Compte-rendu de Alain Roussillon et Fatima Zahra-Zryioul. Être femme en Égypte, au Maroc et en Jordanie, CEDEJ/Lieux d’Etre, 2007 », Travail, genre et sociétés, n°21, p. 200-202.

Kréfa Abir, 2009, « Compte-rendu de Camille Lacoste-Dujardin, La vaillance des femmes. Les relations entre femmes et hommes berbères en Kabylie, La Découverte, 2006 », Travail, genre et sociétés, n°22, p. 201-203.

Kréfa Abir, 2008, « Modes et limites des résistances à la domination de genre chez les romancières tunisiennes contemporaines », L’Année du Maghreb, vol. 4, p. 383-397.

Kréfa Abir, 2007, « Compte-rendu de Christine Détrez et Anne Simon, À leur corps défendant. Les femmes à l’épreuve du nouvel ordre moral, Seuil, 2006 », Travail, genre et sociétés, n°18, p. 196-197.

Kréfa Abir, 2007, « Compte-rendu de Stéphanie Latte-Abdallah, Femmes réfugiées palestiniennes, PUF/Monde, 2006 », Revue des mondes musulmans et de la méditerranée, n°119-120, p. 269-272.

COMMUNICATIONS
Kréfa Abir, 2014, « L’école de l’écriture : carrières et socialisations scolaires de trois générations d’écrivaines tunisiennes », Symposium "Ecole des filles, école des femmes (en France)", ENS de Lyon, Septembre 2014.

Kréfa Abir, 2014, « Les écrivaines et écrivains tunisiens face au régime autoritaire : des résistances spécifiques ? », Un paradigme tunisien ? Histoire et sciences sociales en révolution, EHESS, Paris, Février 2014.

Kréfa Abir, 2014, « Vélo’ver la ville et la nuit : vulnérabilité des corps et réappropriations au prisme du genre », Qu’est-ce qu’un corps vulnérable ?, EHESS, Paris, Mai 2014.

Kréfa Abir, Huré Maxime, 2014, « Vélo’v et transformations des modes de vie urbains : usagers et pratiques différenciées », Séminaire ESOPP, EHESS, Paris, novembre 2014.

Kréfa Abir, 2010, « l’articulation des rapports de genre, de classe et post-coloniaux dans l’espace littéraire tunisien », Genre et cultures en contexte colonial et postcolonial, University of London Institute in Paris, Mai 2010.

Kréfa Abir, 2009, « Les écrivains tunisiens face au pouvoir : censure, marginalités, résistances », Aux marges de la littérature arabe, Université Libre de Bruxelles, Juin 2009.

Kréfa Abir, 2008, « vie privée, vie professionnelle et vie littéraire des écrivains tunisiens : articulations, arbitrages et stratégies », Ecole doctorale genre en méditerranée, Rabat, Mai 2008.

Kréfa Abir, 2007, « Qu’est-ce qu’être, aujourd’hui, une écrivaine transgressive en Tunisie ? », Genre et transgressions, Université Montpellier III.