Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres > Membres associés

Kocadost Fatma Çıngı

Rattachée à titre principal à l’axe "GCR"

Jeune Docteure
Discipline
 : Sociologie

Sujet de thèse : Ethnographie d’un réseau amical de femmes maghrébines des classes populaires en France
Codirecteur et codirectrice de thèse : Stéphane Beaud et Nicky Le Feuvre (Université de Lausanne)

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE :

  • Sociologie du genre : rapport des femmes au travail et à l’emploi, interdépendance des sphères de vie, subjectivités féminines, féminisme intersectionnelle
  • Sociologie des classes populaires : employées de service, monde privé des ménages populaires, styles de vie
  • Sociologie de l’immigration et des relations interethniques : relations entre les immigré·es et les français·es issu·es de l’immigration, expérience et perception du racisme chez les minoritaires

PUBLICATIONS
Articles de revue à comité de lecture
Fatma Çıngı Kocadost, « Le positionnement intersectionnel comme pratique de recherche : faire avec les dynamiques de pouvoir entre femmes », Les cahiers du CEDREF, 2017, no 21, pp. 17‑50.
Fatma Çıngı Kocadost, « Restaurant universitaire et petits soins nourriciers », Ethnologie française, 2014, no 1, vol. 44, pp. 85‑92.

Sélection de communications
« L’émancipation des femmes passe-t-elle encore par le travail ? », Congrès international de l’Institut du GIS-Genre « Genre et Emancipation », du 27 au 30 août 2019, Université d’Angers.
« L’expérience des femmes subalternes comme subjectivation : conflits de classe et appropriations culturelles dans le cadre du travail salarié », Colloque international « Croiser le genre et la classe : objets, méthodes, perspectives », du 9 au 10 novembre 2017, Université de Lausanne.
« Formes ordinaires d’opposition et de conflit de classe entre femmes », 6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie (l’AFS), « RT5 Classes, inégalités, fragmentations » du 29 juin au 2 juillet 2015, Université de Versailles St-Quentin.
« Le modèle de ‘réconciliation’ interrogé par l’expérience sociale des femmes subalternes », 6ème Université d’été du Réseau international d’Ecoles doctorales (Rédoc) de l’AISLF « Faire de la recherche sur le genre : enjeux et perspectives » du 22 au 26 juin 2015, Université de Brest.
« Quand l’ethnographe n’est pas français.e : repenser l’ethnographie à partir de ses impensés méthodologiques », Journée d’études « Genre et dominations postcoloniales : les impensés du savoir majoritaire », 22 novembre 2012, Université Paris-8.