Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Activités scientifiques > Journées d’études

Journée d’études, Enquêter sur les réputations

Journée d’étude co-organisée par le CMH

Lundi 26 juin, 9h-18h
Lieu
 : EHESS, amphithéâtre François Furet, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris
Journée d’études organisée par Adeline DENIS, Sarah KOLOPP et Guillaume LANCEREAU, avec le soutien du Centre Maurice Halbwachs et du Centre de Recherches Historiques
Les réputations structurent l’expérience individuelle et collective du monde social, en particulier au sein d’univers professionnalisés (artistiques, académiques, politiques, financiers, etc.) fortement soumis aux enjeux de confiance des pairs, de distinction et de singularisation, de notoriété et de célébrité, ou encore de neutralisation des rumeurs.
Comment les sciences sociales enquêtent-elles sur les phénomènes de réputation ? Une approche empirique et réflexive en termes de réputation peut-elle apporter un nouvel éclairage sur les conditions sociales de fonctionnement d’espaces sociaux au sein desquels les enjeux symboliques sont prééminents ? Quels sont les usages possibles de la réputation comme ressource ou comme stigmate, ainsi que les stratégies et les contraintes liées à ces usages ?
Cette journée d’études, réunissant 19 sociologues, historiens et politistes, permettra d’aborder ces questions et de donner quelques éléments de réponse.
Programme
9h– Introduction : Gisèle SAPIRO (EHESS-CNRS)
PREMIER PANEL : MARGINALITÉ ET CÉLÉBRITÉ
Sidonie VERHAEGHE (docteure en science politique, CERAPS, Université Lille 2)
Croiser marginalité et célébrité politiques : Louise Michel, personnalité révolutionnaire du dernier tiers du XIXe siècle
Pascal LAUCOIN (doctorant en histoire, CESPRA)
Mirabeau, le Capitole et la roche Tarpéienne. Du bon usage politique d’une mauvaise réputation
Ludovic LESTRELIN (maître de conférences, Université de Caen Normandie)
“À jamais le premier”. Enquêter sur la réputation d’un défunt dans le monde du football professionnel
Discussion : Antoine LILTI (EHESS)
11h-11h20 : Pause-café
DEUXIÈME PANEL : JEUX DE QUALIFICATION
Charles BOSVIEUX-ONYEKWELU (docteur en sociologie, Laboratoire Printemps, CNRS-UVSQ)
La réputation de désintéressement et son capital symbolique : la “pieuse hypocrisie” des théoriciens du service public (1873-1940)
Clément LESCLOUPE (doctorant, Université Paris I Panthéon-Sorbonne)
La disqualification comme instrument d’action publique ? Attaquer la réputation des maires pour les contraindre à appliquer la loi
Discussion : Bruno COUSIN (Sciences Po Paris)
12h30-14h : Pause déjeuner
TROISIÈME PANEL : ANALYSER LES SUPPORTS DE LA RÉPUTATION
Laurent CUVELIER (doctorant, Centre d’histoire de Sciences Po)
L’actualité politique sur les murs de Paris en Révolution. Construire une popularité médiatique pendant la Révolution française
Marine CARCANAGUE (doctorante, Paris I)
Défendre son honneur, mettre en récit sa réputation, jouer avec les identités : stratégies de femmes sur la scène judiciaire au XVIIIe siècle en France
Thomas COLLAS (docteur en sociologie, CSO, EHESS)
Travail de réputation et considération des pairs : saisir les constructions d’un nom dans le monde des pâtissiers
Discussion : Raphaëlle LAIGNOUX (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)
15h30-16h : Pause-café
QUATRIÈME PANEL : JEUX D’ÉCHELLE ET CIRCULATIONS
Damian CLAVEL (doctorant, l’Institut des Hautes Études Internationales et du Développement, Genève)
“La réputation aux trousses” : le Cacique du Poyais et “sa” dette souveraine, 1820-1838
Noémie RECOUS (doctorante, Université Jean Moulin Lyon 3)
Discrédit et postérité : Nicolas Fatio de Duillier et l’Affaire des French Prophets
Discussion : Tristan LEPERLIER (CESSP)
Conclusion : Pierre-Marie CHAUVIN (Université Paris-Sorbonne)
17h30 : Pot de clôture

Programme