Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres > Membres associés

Hugot-Piron Nathalie

Chercheure associée, Docteure EHESS,
Membre de l’équipe PRO du CMH.
Membre du comité de rédaction de Sociologies pratiques
Discipline : Sociologie, Histoire.

nathalie.hugot1@sfr.fr
Tél : 06 35 47 14 20

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Nathalie Hugot-Piron est membre de l’équipe PRO depuis 2002. Elle a obtenu un DEA de sociologie à l’Université Paris VIII et réalisé une thèse de sociologie à l’EHESS de Paris sous la direction d’André Grelon.

Ses travaux croisent l’histoire et la sociologie afin de mieux saisir les conditions d’émergence du groupe socioprofessionnel des cadres. Deux axes principaux sont actuellement suivis :

1) Le premier axe de recherche cherche à enrichir la connaissance de l’histoire du syndicalisme des cadres. A partir des premiers travaux de référence, il s’agit de découvrir les structurations, les réseaux et les doctrines des organisations syndicales. La période de l’entre-deux-guerres fait l’objet d’un travail spécifique pour mettre à jour les relations avec les autres catégories de syndicalisme (fonctionnaires, ouvriers, universitaires...). Outre l’organisation collective, ces travaux de recherche s’attachent aussi à révéler les parcours individuels des syndicalistes qui ont fait vivre ces organisations.

2) Le deuxième axe a pour objet l’analyse socio-historique des figures archétypales (les "cadres âgés", les "jeunes diplômés", etc.) afin de comprendre les enjeux liés à cette production sémantique propre au syndicalisme des cadres.

Mots clés : histoire, syndicats d’ingénieurs et cadres, entre-deux-guerres, groupements intellectuels et scientifiques, biographies, approche socio-historique, réseaux

PUBLICATIONS
2018 [à paraître], « L’improbable unité des ingénieurs français : la période de l’entre-deux-guerres », in Derouet A., Palant-Frapier C. Paye S. dir., 2018, La production de l’ingénieur. Contributions à l’histoire sociale d’une catégorie professionnelle, Classiques-Garnier, « Histoire des techniques », Paris.

2014, Les cadres âgés. Histoire d’une catégorie de chômeurs, Presses universitaires de Rennes, « Pour une histoire ».

2013, « La naissance de la retraite des cadres. Aux origines de l’AGIRC », Revue CFDT Cadres, n°453, Paris, p.19-24. (site web lié)

2009, « Des maux aux mots : une approche socio-historique des "cadres de plus de 45 ans" (1914-1939) », Le Mouvement Social, La Découverte, n°228, Paris, p.75-94. (site web lié)

2009, « Les "cadres de plus de 45 ans" : approche socio-historique d’une catégorie de chômeurs », Institut de recherches économiques et sociales (IRES), Confédération française de l’encadrement-CGC. (site web lié)

THESE
2010, « L’invention du "cadre de plus de 45 ans" : approche socio-historique d’une construction sociale (1914-1974) », thèse de doctorat de sociologie à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) sous la direction d’André Grelon .
Jury de thèse : André Grelon, Guy Groux, Didier Demazière, René Mouriaux, Catherine Omnès, Michel Dreyfus.

COMMUNICATIONS
Colloques nationaux et internationaux, séminaires de recherche.

Colloque « Traces et Mémoires », Université de Besançon le 23-24 mars 2017, organisé par Gilles Ferréol : "Cadres et syndicats : une mémoire collective en perdition"

Colloque "Politiques sociales et transformations du travail : dynamiques interactives", le 6-7 octobre 2016, Université de Reims-Champagne Ardenne : « Les politiques sociales des ‘travailleurs âgés’ sous la IVe République »,

Séminaire « Ingénieurs, professions techniques et sociétés » à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), organisé par Claudine Fontanon, Irina Gouzetich, André Grelon, mars 2016 : « Genèse du syndicalisme des cadres : approche socio-historique d’un siècle de fondation (1848-1944) ».

Institut des sciences sociales du travail (ISST), Université Paris I- Panthéon Sorbonne, "La construction historique de la catégorie des cadres", stage de formation : "Les cadres : mutations et perspectives", janvier 2013.

Colloque international de sciences sociales de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) « Un ingénieur, des ingénieurs, expansion ou fragmentation ? », octobre 2011 : « Retour sur les origines des cadres : le mouvement de syndicalisation des ingénieurs dans l’entre-deux-guerres (1920-1939) ».

Congrès de l’Association française de sociologie (AFS), juillet 2011 : « L’invention de la rhétorique professionnelle des ‘cadres âgés’ ».

Séminaire « Sociologie des professions techniques » d’André Grelon à l’EHESS, janvier 2011 : "L’archétype des ’cadres seniors’ (1920-1974) ".

Institut d’histoire sociale UGICT-CGT, mai 2011 : « Aux origines du syndicalisme des cadres ».

Centre Maurice Halbwachs, séminaire PRO de Catherine Marry, mai 2010 :
« Approche socio-historique des ’cadres de plus de 45 ans’ ».

Séminaire d’André Grelon « Sociologie des professions techniques » à l’EHESS, mars 2010.

Centre Maurice Halbwachs, atelier des doctorants, "L’usage de la vieillesse dans le processus de professionnalisation des cadres (1914-1963)", discutant : Michel Dreyfus, janvier 2008.

Premier congrès de l’Association française de sociologie (AFS) à l’Université Paris XIII « L’usage de la vieillesse dans la construction sociale de la catégorie sociale des cadres : une approche socio-historique de l’argumentaire des ‘cadres âgés’ », 2004.

Colloque de AISLF, Science, innovation technologique et société, « De la construction à la déconstruction de la carrière professionnelle du personnel d’encadrement dans le secteur privé : la question des ‘cadres âgés’ », 2003.