Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Activités scientifiques > Habilitation à diriger des recherches

Laure Bereni

Vendredi 30 novembre 2018, 14h
Lieu
 : Campus Jourdan, 48 boulevard Jourdan, Paris 14ème, Bâtiment Oïkos, salle R2-01 (2ème étage).
Jury d’habilitation :
Valérie Boussard
, Professeure, Université Paris Nanterre, IDHES (garante)
Frédérique Matonti, Professeure, Université Paris 1, CESSP
Daniel Sabbagh, Directeur de recherche, Sciences Po, CERI (rapporteur)
Maud Simonet, Directrice de recherche, CNRS, IDHES (rapporteure)
Robin Stryker, Professor, University of Arizona/Purdue University
Laurent Willemez, Professeur, Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, PRINTEMPS (rapporteur)
Le dossier comprend trois volumes :

  • un manuscrit de synthèse de mon parcours intitulé « Entre contestation et ordre social. Sociologie des appropriations institutionnelles de l’égalité » (volume 1, 69 pages)
  • un manuscrit original intitulé : « Aux frontières de la raison des affaires. Le management de la diversité à New York et à Paris  » (volume 2, 381 pages)
  • un recueil de travaux comportant une sélection d’articles et de chapitres d’ouvrage (volume 3, 313 pages).

Résumé du manuscrit original :
Aux frontières de la raison des affaires. Le management de la diversité à New York et à Paris

« La diversité est bonne pour les affaires ». Cette formule inlassablement répétée par les hauts dirigeants et les experts en management apparaît comme une évidence gestionnaire, partout déclinée de la même manière. Fondé sur une enquête qualitative approfondie auprès de cadres qui animent ces programmes dans les sièges sociaux de grandes entreprises, dans les régions de New York et de Paris au cours des années 2010, cet ouvrage explore les tensions inhérentes à l’équation entre différence, vertu et profit. À New York comme à Paris, l’inscription du management de la diversité dans la raison des affaires ne va pas de soi. Parce qu’il s’alimente de normes juridiques, morales et politiques, le management de la diversité est sans cesse suspecté d’introduire dans le monde des affaires des rationalités qui lui sont étrangères et hostiles. L’ouvrage met au jour le travail nécessaire pour faire face aux tensions entre les différents ordres normatifs qui façonnent la catégorie de diversité, la fragilité et les paradoxes de cet agencement, et les multiples formes que celui-ci peut prendre – notamment entre les deux contextes étudiés. Il montre également comment les rapports sociaux, en premier lieu de genre et de race, travaillent cette performance de l’équation entre différence, vertu et profit. Au-delà, cette recherche offre un regard sociologique nouveau sur la raison des affaires, à partir de ses frontières, dans les grandes organisations du capitalisme globalisé.

Agenda

Ajouter un événement iCal