Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Diffusion > Expositions

Exposition "This is our selma"

ENS-Jourdan, Juin 2017

Le CMH continue son cycle d"expositions mais dans un nouveau lieu, le hall d’entrée du bâtiment Oïkos sur le campus Jourdan.
Durant tout le mois de Juin sera présenté le terrain de Mathieu Hocquelet, membre associé du CMH et actuellement post doctorant au John F. Kennedy Institute (Freie Universität, Berlin) à travers une dizaine de photographies.

Présentation de l’exposition
En Novembre 2012, plusieurs centaines d’employé.e.s de la restauration rapide manifestent à New York, réclamant un salaire minimum à 15$ de l’heure (contre un salaire minimum fédéral de 7,25 dollars de l’heure) et le droit de former un syndicat sans risque de représailles. Ces employé.e.s se regroupent au sein d’une association, Fight for $15, organisation principalement financée par le plus grand syndicat des employé.e.s des services, SEIU (1,9 million de membres). Les enseignes visées, McDonald’s et Yum ! Brands (groupe comprenant notamment les enseignes Pizza Hut, Taco Bell et KFC) constituent les principaux employeurs d’une branche qui emploie 10% de la population active américaine. Depuis, ces mobilisations se sont multipliées dans plus de 300 villes aux Etats-Unis, une trentaine de pays, et étendues notamment aux aides à domiciles, employé.e.s des aéroports et employés contractuels de l’enseignement supérieur. Ainsi, après 4 années d’existence, Fight for $15 constitue un mouvement sans précédent et prenant une ampleur croissante. Près de 22 millions d’employé.e.s, dont une majorité de noir.e.s et de latinas/os jusqu’à présent largement oublié.e.s des syndicats des services, ont bénéficié d’une augmentation du salaire minimum par le biais d’un ensemble de décrets, lois et conventions établis à différentes échelles : 49 villes, 6 États et des dizaines d’entreprises, faisant de Fight for $15 la campagne qui a touché le plus grand nombre d’employé.e.s au cours de ces 50 dernières années aux États- Unis. En réponse, plusieurs États et comtés ont mis en place des lois limitant le pouvoir des élus locaux et interdisant aux municipalités d’augmenter le salaire minimum. Ainsi, en 2016, l’Alabama et le Missouri ont fait annuler les revalorisations du salaire minimum horaire prévues dans les villes majoritairement noires de Birmingham, Kansas City et St. Louis.
Cette série de photographies revient sur la manifestation qui a suivi la première convention nationale Fight for $15 qui s’est déroulée les 12 et 13 Août 2016 à Richmond, en Virginie, sur le thème « justice économique / justice raciale ». Comme l’explique Kendall Fells, chargé d’organiser la campagne Fight for $15 à l’échelle nationale, à une chaine de télévision locale : « Aujourd’hui, si vous regardez ce qui se passe dans tout le pays, vous verrez que nous combattons toujours l’héritage de l’esclavage et le racisme de différentes manières. Par exemple, les salaires des familles noires et latinas sont plus bas à cause le la discrimination à l’embauche, des écoles sous financées et d’un système judiciaire biaisé ». Cette convention s’est achevée par une « Marche sur Richmond », remontant la très controversée Monument Avenue dans l’ex capitale des États confédérés.