Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres

Bidet Alexandra

Chargée de recherche, CNRS
Discipline : Sociologie
Rattaché à titre principal à l’axe "Travail"

Adresse professionnelle :
ENS - Campus Jourdan
Bâtiment Demos - bureau E 105
48 boulevard Jourdan
75014 Paris
+33 (0)1 43 13 62 09
mail : alexandra.bidet@ens.fr

Alexandra Bidet is a sociologist researcher. Over the past decade, she worked to bridge sociology of work, economic sociology and a pragmatist approach. Her research interests are in everyday inquiries about what is desired, cared about or held precious, as they are conducted by workers, managers, engineers, or mere passer-by.

AXES DE RECHERCHE

  • Sociologie du travail : trajectoires, activités, normes et valeurs
  • Sociologie des techniques : numérisation, automatisation
  • Sociologie de l’activité économique : représentations indigènes et savantes de l’économie et de la valeur, pratiques de mesure
  • Sociologie des engagements : bénévolat, espaces publics urbains
  • Pragmatisme et sciences sociales
  • Principaux terrains d’enquête : télécommunications (techniciens, ingénieurs, économistes) ; urgence sociale (bénévoles, particuliers) ; formes de vie en ville et citoyenneté (passants, enfants, journalistes, artistes, administrations municipales et territoriales) ; Tanger dans la mondialisation.

Enseignements 2015-2016

  • Initiation à l’enquête ethnographique. Ville et apprentissage de la citoyenneté, avec M. Boutet, C. Gayet-Viaud, E. Le Méner. Le vendredi, 11-13h (105 bd Raspail, salle à préciser), les 6, 13 et 27 novembre, 11 et 18 décembre, 8 et 22 janvier, 12 février, 11 et 25 mars, 8 et 15 avril 2016. Séminaire organisé autour d’une enquête collective financée par le Labex Tepsis, ouvert sur inscription aux étudiants du Master EHESS Mention Sociologie et à tout doctorant intéressé.
  • Sociologie du travail et production, avec G. Rot et F. Vatin. Jeudi de 14 h 30 à 17 h 30 (ENS campus Jourdan, salle à confirmer), du 17 septembre 2015 au 19 novembre 2015. Séminaire ouvert aux étudiants du CNAM, de l’EHESS, de Paris 10 et à toute personne intéressée.

Animation scientifique

  • Responsable du projet ANR ENDLESS "Enjeux de l’essor du salariat aux portes de l’Europe. Le prisme de Tanger" (2018-2021)
  • Co-responsable avec C. Gayet-Viaud dans le cadre du Labex Tepsis du Projet L’expérience citoyenne au prisme de la coexistence urbaine (depuis 2016).
  • Responsable dans le cadre du labex Tepsis du Projet Nuit Debout : exploitation principale d’une enquête menée depuis le début du mouvement (depuis 2016)
  • Responsable de l’axe Travail du Projet L’entreprise : propriété, création collective, monde commun, Collège des Bernardins, (2012-2014).
  • Responsable du Projet ANR Communication et multiactivité au travail (2008-2012)
  • Responsable du Projet Emergences Mesurer la qualité de vie (2011-2014)
  • Responsable avec F. Jany-Catrice du GDR CNRS Economie & Sociologie (2009-2013)
  • Responsable avec Th. Pillon du RT23 Travail, activité, techniques de l’Association française de sociologie (2003-2016)
  • Membre du comité éditorial de la collection Raisons Pratiques, EHESS
  • Membre du bureau de Pragma. Association d’études pragmatistes
  • Membre du comité scientifique des revues Valuation Studies ; Images du travail, travail des images.

Responsabilités pédagogiques

  • Membre de la Commission de la scolarité de l’EHESS
  • Membre du conseil pédagogique du Master PDI ENS-EHESS

PUBLICATIONS

2010

Article de revue

  • Bidet, A. (2010). Dessiner le marché, démultiplier le calcul. Les rationalisations matérielle et formelle dans la téléphonie au tournant des années 1980. Revue Française De Socio-Économie, (5), 165-183. Consulté de http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSE_005_0165&AJOUTBIBLIO=RFSE_005_0165
    Résumé : Dans les années 1970-1980, les ingénieurs des télécommunications français dessinent un marché avant l’heure, en introduisant sur le papier les figures d’un abonné calculateur et d’un tarif plus stratégique que déterminé par le calcul d’un prix de revient. Le goût du calcul conduit les ingénieurs à élaborer de nouveaux découpages, impliquant des choix de valeurs et une morale économique renouvelée. Ils se donnent ainsi un espace de calcul élargi, en lançant à la fois une « réforme tarifaire » et une économie académique des réseaux. Entre ces rationalisations matérielle et formelle, nous montrons que le lien est à double sens. In the 1970 and 1980s, French telecommunications engineers draw before time a market, by introducing on the paper the figures of a _strategic_ tariff and a _calculating_ customer. This shift offers them an expanded area of calculation, and will encourage them to initiate a tariff reform and an academic economy of networks. Between economics and economy, this article shows a bidirectional link. The taste of calculation led engineers to develop new ways of framing the networks, involving choices of values and a renewed economic morality. **Alexandra Bidet** souligne que les politiques de la mesure, la « métrologie » [Vatin, 2009], n’est pas l’apanage de l’action publique, mais qu’on trouve de tels processus au cœur même des entreprises. Dans sa contribution, elle montre que la genèse de la tarification dans les Télécom n’a pas été mue par une rationalité économique pure, mais bien par une multitude de choix politiques qu’elle introduit soit en élargissant la rationalité (elle évoque tour à tour des « choix de valeurs », « une morale économique renouvelée ») soit par l’intérêt qu’ont progressivement porté les ingénieurs Télécom aux affaires économiques, œuvrant ce faisant, eux aussi, à la construction d’une économie formelle. A. Bidet établit ainsi un lien à double sens entre les théories économiques et les pratiques concrètes de calcul. D’un côté les économistes _mainstream_ ont œuvré pour redessiner les réseaux télécom à leur mesure : « dresser la cartographie d’un réseau, c’est simultanément statuer sur la valeur ». D’un autre, les ingénieurs ont progressivement revêtu les habits de l’ « entrepreneur tarifaire » en substituant à l’étude _empirique_ des coûts de production, une analyse _statistique_ des données comptables. * [1 - Quand les ingénieurs se demandent « qui paye pour qui ? ». Nouvelle mesure, nouveau sens de l’équité](http://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2010-1-page-165.htm#s1n2) * [2 - Le réseau de télécommunications redessiné à la mesure du marché](http://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2010-1-page-165.htm#s1n3) * [3 - L’impossible fermeture de l’économie-discipline sur elle-même](http://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2010-1-page-165.htm#s1n4) * [4 - « Vérité » ou évanescence des coûts ? L’incontournable économie gestionnaire](http://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2010-1-page-165.htm#s1n5) * [5 - Conclusion](http://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2010-1-page-165.htm#s1n6) ER - End of Reference

2009

Chapitre de livre

  • Bidet, A. (2009). Valoriser la communication : l'appel téléphonique utile. Dans Evaluer Et Valoriser. Une Sociologie Économique De La Mesure (Postface De Michel Callon) (PUM., p. 55-71). Toulouse. Consulté de http://lectures.revues.org/857
    Résumé : « Les marches ne peuvent faire abstraction de la materialite du monde », ecrit Michel Callon dans la postface de cet ouvrage. Les acteurs economiques s'efforcent donc sans relache d'«expliciter les qualites marchandes, c'est-a-dire calculables en termes monetaires, d'un journal, d'un travailleur intermittent, d'un corps d'agneau, d'une cocotte minute, d'une transmission telephonique ou du fonctionnement d'un hopital », etc. Produit d'une longue reflexion collective, ce livre dirige par François Vatin s'attache a etudier la genese de la valeur economique dans ces dispositifs de mesure. Cherchant a penser l'economie en amont du marche, il offre une contribution originale au renouveau de la sociologie economique française. Un exemple en forme de clin d'oeil a La Fontaine eclaire cette demarche novatrice : « L'agneau est des sa naissance un etre composite, engage dans plusieurs existences paralleles. Il ne cesse jamais d'etre un veritable agneau, bien vivant et belant, mais l'eleveur l'eleve pour qu'il devienne ce qu'il est deja : un agneau mort qui devra convaincre les clients des supermarches ou celui des boucheries de luxe, un agneau dont le prix se dessine sur ses flancs comme l'ombre retroprojetee des grilles de paiement utilisees par les abattoirs pour fixer la remuneration de l'eleveur. » S'appuyant sur les exemples les plus divers, les auteurs soulignent combien les processus de mesure affectent la nature meme des biens et des services offerts a la consommation. Ils eclairent ainsi d'une lumiere originale l'economisation du monde a l'oeuvre dans nos societes contemporaines. François Vatin est Professeur de sociologie a l'Universite de Paris-Ouest et directeur de l'École doctorale "Économie, Organisation, Societe". Il s'est entoure d'un collectif de specialistes de sociologie economique. Recensions : _place_holder; [http://lectures.revues.org/857](http://lectures.revues.org/857) [http://questionsdecommunication.revues.org/318](http://questionsdecommunicati on.revues.org/318) [http://www.ucap.univ-nantes.fr/images/fichiers_ajout/Veille_scientifique/CR_A lbert_Ogien.pdf](http://www.ucap.univ- nantes.fr/images/fichiers_ajout/Veille_scientifique/CR_Albert_Ogien.pdf)  _place_holder; ER - End of Reference

  • Bidet, A., & Vatin, F. (2009). Mesure et acteur au travail. Dans Traité De Sociologie Économique (PUF., p. 689-718). Paris. Consulté de http://www.puf.com/wiki/Quadrige:Trait%C3%A9_de_sociologie_%C3%A9conomique
Article de revue

2008

Article de revue

  • Bidet, A. (2008). Traduction de : John Dewey, Theory of Valuation. Tracés, (15), 217-228. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=TRAC_015_0218
    Résumé : Compte-rendu : http://www2.cndp.fr/RevueDEES/notelecture/201007-03.htm ER - End of Reference

  • Bidet, A. (2008). L'homme et l'automate. L'écologie élargie du travail contemporain. Sociologie Du Travail, 50(3), 372-395. Consulté de http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6VR1-4T5S4K1-1&_user=1098649&_coverDate=09%2F30%2F2008&_alid=1396946363&_rdoc=5&_fmt=high&_orig=search&_cdi=6221&_sort=r&_docanchor=&view=c&_c
    Résumé : Que devient l’homme dans les environnements techniques complexes ? Nous montrons que la sociologie du travail navillienne a ici une longueur d’avance sur la « cognition distribuée », l’« action située » ou le « régime de familiarité ». En étudiant les différentes formes de distribution de l’activité de supervision des flux téléphoniques, l’article documente les apports de cette tradition à l’approche écologique des activités : elle lui permet de passer de l’« artefact » à l’« automate ». Dans des milieux de travail où les dispositifs techniques ne sont pas principalement conçus comme des objets d’usage, étudier l’agir distribué, c’est entrer plus avant dans l’épaisseur des dispositifs techniques. Une écologie des activités élargie aux automatismes permet alors de saisir les efforts des travailleurs pour s’orienter dans des milieux riches en médiations électroniques, et réintègre à l’analyse un vaste pan de l’activité : les circulations des travailleurs pour « s’y retrouver », ou encore le travail comme enquête. ER - End of Reference

  • Bidet, A. (2008). La genèse des valeurs : une affaire d’enquête. Tracés, (15), 211-217. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=TRAC_015_0217
    Résumé : Livrer dans ce numéro sur "Pragmatismes" un extrait – « Fins et valeurs » et « Le continuum de la fin et des moyens » – de la _Theory of valuation_ de John Dewey, encore inédite en français , permet de documenter les apports de la tradition pragmatiste américaine à la sociologie contemporaine. Ils tiennent ici à son pouvoir de parasitage à l’égard d’une conception de l’agir héritée au siècle dernier de la prime économie et, au-delà, du « moment subjectiviste de la philosophie européenne » (Dewey, 1938). La vulgarisation de la distinction opérée par Max Weber entre rationalité en valeur et rationalité en finalité, et la fortune du modèle de la « rationalité limitée » de Herbert A. Simon, en sont encore aujourd’hui des relais majeurs en sociologie, où cet héritage se marque par la longue prégnance des postulats de l’agir instrumental : le caractère téléologique de l’action, l’individualité autonome du sujet agissant, et la totale maîtrise de son corps (Joas, 1999). La tendance à établir une distinction tranchée entre moyens et fins, entre l’ordre du calcul et celui des valeurs, imprègne tout particulièrement la littérature sociologique sur le travail, l’activité économique, les objets dans l’action … Elle la conduit à regarder la genèse des valeurs comme extrinsèque à l’agir, et à la rationalité elle-même, qui ne déterminerait que les moyens les plus efficaces pour des fins données – en une dichotomie entre pensée et action, éthique et technique . Compte-rendu : http://www2.cndp.fr/RevueDEES/notelecture/201007-03.htm ER - End of Reference

  • Bidet, A. (2008). Compte rendu de Isabelle Ferreras, Critique politique du travail. Travailler à l’heure de la société de services. Sociologie Du Travail, 50(3), 440-442. Consulté de http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0038029608000769

  • Sociologie économique : produire, organiser, mesurer (dossier). (2008). Sociologie économique : produire, organiser, mesurer (dossier). (A. Bidet, Éd.)Revue Idees, (152), 4-42. Consulté de http://www.cairn.info/revue-idees-economiques-et-sociales-2008-2.htm
    Résumé : Les travaux sur la pratique d’ingénieur menés ces quinze dernières années conduisent à regarder l’organisation technique de la production comme économique par nature, au lieu de renvoyer, comme y invitait Max Weber la technique « pure » (idéale-typique) dans l’unique registre des « moyens », par opposition à l’économique, qui pose la question des fins de l’activité. Nous présentons dans cette contribution les principaux éléments issus de ces travaux, puis nous en proposons une illustration sur le terrain de la téléphonie. La perspective qu’ils proposent revisite la notion même d’économie. ER - End of Reference

  • Bidet, A., & Vatin, F. (2008). Pratique d’ingénieur et mesure de la valeur : le cas de la téléphonie. Revue Idees, (152), 6-15. Consulté de http://www.cairn.info/revue-idees-economiques-et-sociales-2008-2.htm

2007

Chapitre de livre
Article de revue
  • Bidet, A. (2007). Le travail entre corps et technique : du labor à l’agir créatif. Communications, (81), 215-223.
    Résumé : L’association entre travail, corps et technicité est le plus souvent faite au prix d’une conception réductrice du travail comme labor ou comme œuvre. En nous appuyant sur des traditions qui partagent une perspective anthropologique, nous montrons l’intérêt d’appréhender autrement le lien entre travail, corps et technique. Saisir le travail comme une activité technicienne, permet en effet d’explorer ce qui s’y fabrique : l’émergence d’objets, de sujets, d’élaborations normatives, d’attachements sensibles, de savoirs professionnels. ER - End of Reference

  • Bidet, A. (2007). Compte-rendu de Norbert Alter, Sociologie du monde du travail. Sociologie Du Travail, 49(4), 564–565. Consulté de http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0038029607001148

  • Bidet, A. (2007). Le corps, le rythme et l'esthétique sociale chez André Leroi-Gourhan. Techniques & Culture, (48-49), 15-38. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=TC_048_0015
    Résumé : L’œuvre d’André Leroi-Gourhan est traversée par une anthropologie du rythme. Celle-ci ne part pas d’une socialité constituée, de rythmes dits “ sociaux ”, mais inscrit au contraire l’analyse de la rythmicité dans une approche de l’homme comme être vivant, comme totalité indivise. Elle pose en des termes renouvelés le problème classique du groupement des hommes et des liens entre l’individu et son milieu. Avec la question de la genèse de la socialité, c’est le lien entre corporéité et socialité, entre affect et symbole, qui est ici au cœur d’une définition du rythme comme "insertion dans l'existence". ER - End of Reference

  • Bidet, A. (2007). La mise en récit du trafic téléphonique. Prendre prise sur un travail "immatériel". Revue Raison Présente, (162), 19-32. Consulté de http://www.union-rationaliste.org/index.php/component/option,com_virtuemart/Itemid,130/category_id,15/page,shop.browse/vmcchk,1/

  • Boutet, M., & Bidet, A. (2007). Compte rendu de : Gherardi Silvia,Organizational Knowledge. The Texture of Workplace Learning. Sociologie Du Travail, 49(3), 398–400. Consulté de http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0038029607000659
Article de journal

2006

Livre
Chapitre de livre
Article de revue

2005

Article de revue

  • Bidet, A. (2005). Quatre mesures du téléphone. L'invention d'une gestion téléphonique. Economies Et Sociétés, 39(4), 601-624. Consulté de http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=17000457
    Résumé : L’analyse systématique des Annales des Postes Télégraphes Téléphone entre 1911 et 1938 livre une chronique des manières de mesurer les conversations téléphoniques et, plus généralement, les éléments d’une socio-genèse des normes de gestion de l’opérateur historique français de télécommunications. Nous mettons une évidences quatre configurations de mesure à travers lesquelles s’opère la genèse de la catégorie gestionnaire du « trafic » : une « économie de la ligne », une « économie de l’opératrice », une « économie des circuits » et une « économie du réseau ». ER - End of Reference

  • Bidet, A. (2005). La mesure du travail téléphonique. Le cas des opératrices (1910-1938). Histoire&mesure, XX(3-4), 15-48. Consulté de http://histoiremesure.revues.org/index1396.html
    Résumé : Nous retraçons les débats qu'accueille entre 1911 et 1938 la revue des Annales des Postes Télégraphes et Téléphones sur la question de la mesure du travail des opératrices des centraux téléphoniques. Cette période charnière, entre le règne du télégraphe et l’essor après la Seconde Guerre des technologies numériques, voit les ingénieurs confrontés à un problème inédit, après l’amélioration des lignes qui se poursuit parallèlement : l’optimisation du travail des opératrices. Les propositions présentées dans la revue, émanant de traductions de publications étrangères, de comptes rendus de visites aux États-Unis ou de comptes rendus d'expérience, donnent à voir les valeurs et les évaluations morales qui trament bien souvent l’analyse rationnelle. Le travail est vu, selon les cas, comme un strict coût à réduire, une activité dont le rendement doit être optimisé, ou encore une valeur. La mise en regard des contributions des ingénieurs français et américains met en évidence deux façons d’opérer le passage d’une valeur-travail à une valeur-utilité en matière téléphonique, soit deux cadrages de ce « service », associés aux spécificités du développement téléphonique dans chaque pays. ER - End of Reference

2004

Article de revue

2003

Article de revue

2002

Article de revue

  • Bidet, A. (2002). Au fil des dérangements téléphoniques. Analyse d'une interaction technique. Réseaux, (115), 215-242. Consulté de http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RES_115_0215
    Résumé : Cet article apporte une contribution à l’analyse des relations de service, à partir d’une étude ethnographique de l’activité de relève des dérangements téléphoniques dans une grande entreprise française de télécommunications. Centré sur la situation d’engagement conjoint de l’agent et de l’usager dans l’activité technique, il entend montrer les points d’appui à partir desquels agent et usager se risquent au jeu de la coopération. C’est en effet toujours à partir de la relation technique que se construit la relation elle-même, comme à la fois production d’un accord et prestation de service. This article, a contribution to the analysis of service relations, draws on an ethnographic study of reactions to faulty lines at a major French telecommunications operator. Focused on the situation of mutual engagement of agent and user in the technical activity, it shows the affordances on which agents and users take the risk of relying in the game of cooperation. The author concludes that the relationship itself, at once production of an agreement and delivery of a service, is always based on a technical relation. ER - End of Reference

2001

Article de revue

  • Bidet, A. (2001). Le travail et l'économique. Pour un regard anthropologique. Sociologie Du Travail, 43(2), 215-234. Consulté de http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0038029601011517
    Résumé : Se référant à une tradition de l'anthropologie technique qui confère le même statut aux deux faces du travail (effort et produit, labeur et oeuvre), l'auteur montre qu'il est possible de renouveler l'exploration de la question de l'économique. A cette fin, elle utilise les matériaux recueillis au cours d'une étude monographique menée dans une grande entreprise de télécommunications. Dans un premier temps, elle aborde les formes d'économie spontanée déployées dans l'activité. Dans un deuxième temps, elle traite du discours indigène sur l'économie "des économistes", abondamment mobilisée par le discours managérial. ER - End of Reference

  • Bidet, A., & Vatin, F. (2001). Compte-rendu de : Yves Clot, La fonction psychologique du travail. Sociologie Du Travail, 43(2), 284–286. Consulté de http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S003802960101144X

2000

Livre
  • Sociologie du travail. (2000). Sociologie du travail. (A. Bidet, T. Pillon, & F. Vatin, Éd.) (Montchrestien.). Paris.
    Résumé : Cet ouvrage a pour objectif de dresser un bilan de la réflexion sociologique sur le travail. L'approche choisie est de considérer la sociologie comme un carrefour des sciences humaines et de ne jamais perdre de vue l'histoire des idées ni celle des faits. Dans cet esprit, une première partie présente, par une approche pluridisciplinaire, la notion de travail sous ses multiples facettes. Les deuxième et troisième parties abordent le travail sous deux angles étroitement mis en relation : comme activité technicienne et comme lien social. Un dossier méthodologique complète l'ouvrage. Il fournit des instruments pour l'exercice de la dissertation, mais aussi pour la réalisation d'un mémoire de recherche, en insistant sur la méthodologie d'enquëte. On trouvera également une liste de définitions du travail, un tableau historique synoptique, une bibliographie par leçon, et des index par noms et par thèmes. Cet ouvrage est destiné aux étudiants de second cycle « Administration économique et sociale », de Sociologie et des autres disciplines de sciences humaines et sociales (Droit, Economie, Gestion, Histoire, Psychologie, Philosophie, etc.) ainsi qu'aux élèves des cIasses préparatoires aux grandes écoles. Il s'adresse également aux candidats aux concours d'enseignement et aux concours administratifs de catégorie A. Le travail des sciences * Genèse de la notion de travail * Le travail et les sciences de la anture * Le travail saisi par l'économie et le droit * Le travail et les sciences humaines Travail et technique * L'homme face à la nature * L'industrialisation * Les doctrines d'organisation du travail * Rationalisation et dématérialisation du travail **Travail et socialisation** * Division du travil et morphologie sociale * Métier et profession * Travail et mouvement social * Emploi et chômage ER - End of Reference
Article de revue

0 | 50

--- Exporter la sélection au format